Depuis sa sortie il y a près de 10 ans (eh oui, déjà), King of Tokyo (plus tard aidé par King of New-York) a su imposer des salades de baffes sur toutes les tables ludiques du monde. Aujourd’hui, l’incontournable jeu de Iello nous revient dans une édition collector plus sombre, plus méchante et (encore) plus fun. Découverte…

Et s’il existait un univers parallèle plus sombre et plus violent où la pauvre cité de Tokyo se voyait une nouvelle fois au centre d’une épique lutte « gifflique » entre les monstres les plus puissants que la terre ait portés ? Voilà en gros le scénario que nous propose King of Tokyo : Dark Edition car ne vous y trompez pas, il n’est pas une refonte complète du King of Tokyo originel. Au contraire, il en est plutôt une édition collector et c’est d’ailleurs là une excellente chose car après tout, pourquoi changer une recette ludique qui a su faire ses preuves et conquérir le cœur de tous les amateurs de jeu ?

Qu’il est bon d’être mauvais…

Dans King of Tokyo : Dark Edition comme dans la version originale du jeu, les joueurs vont donc incarner de puissants monstres se livrant à un concours de baffes en vue de régner sur Tokyo (ou plutôt sur ce qu’il en reste). Mais alors nous direz-vous, quel est l’intérêt de cette nouvelle édition ? Eh bien il est multiple. Déjà, cette version collector est tout simplement sublime (et nous ne sommes pas loin de l’euphémisme). Des illustrations signées Paul Mafayon à la boîte présentant un subtil relief en passant par la délicieuse ambiance très dark qui s’en dégage, tout dans King of Tokyo : Dark Edition est une réussite. Le jeu est tellement beau qu’on aurait presque peur de jouer avec (mais rassurez-vous, vous surmonterez cette peur et le plaisir n’en sera que plus grand).

Ensuite, sans rien modifier de la mécanique de base, l’auteur du jeu, Richard Garfield, a pris soin d’intégrer dans cette version une petite nouveauté : la piste de méchanceté. Comme si distribuer des baffes à tous leurs congénères qui passent à portée de griffes ne suffisait pas, les monstres auront désormais la possibilité d’évoluer sur une jauge de méchanceté qui pourra leur conférer des pouvoirs les rendant encore plus dangereux, machiavéliques et funs à incarner…

Une édition collector qui porte bien son nom

Bien plus que la simple réédition d’un jeu couronné de succès, King of Tokyo : Dark Edition est une véritable version collector, presque un hommage au jeu de base. Nous disons collector car en plus d’être sublime, le jeu sera aussi issu d’un tirage unique et n’aura pas vocation à être réimprimé. Que vous soyez un inconditionnel du jeu de base ou un amateur d’univers sombres et décalés (voire les deux), King of Tokyo : Dark Edition est fait pour vous. Et que le meilleur baffeur gagne !

King of Tokyo : Dark Edition, un jeu de Richard Garfield, illustré par Paul Mafayon et édité par Iello.

Nombre de joueurs : 2 à 6

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 30 à 45 minutes

Acheter King of Tokyo – Dark Edition : 36 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.