August 16, 2018

Kingdom Run

La dernière fois qu’on a croisé l’éditeur Ankama, il nous a fait mener une terrible guerre au travers des champs de carottes et à l’ombre de la porcherie. Désormais, il nous propose de changer de registre et d’entamer une course frénétique pour gagner la couronne d’Ewala. C’est différent mais ce n’est pas moins fun. Petit résumé de notre sprint final.

A Ewala, une étrange tradition se perpétue depuis des siècles. Tous les cent ans, une course est organisée entre les différents peuples du Royaume et le vainqueur a l’honneur de choisir celui qui deviendra le monarque pour le siècle qui s’annonce. L’enjeu est de taille et les chevaliers, les gnomes, les sorcières et les animaux de la forêt trépignent d’impatience sur la ligne de départ. Des regards chargés de rivalité et de roublardise s’échangent alors que le départ va être donné. Il faut dire que la vitesse n’est rien dans une course où tous les coups sont permis.

Dans Kingdom Run, chaque joueur dispose de plusieurs coureurs et va chercher à les emmener le plus loin possible sur le trajet de la course, idéalement même au-delà de la ligne d’arrivée. Jusque-là, rien de très original mais les subtilités arrivent et elles ne manquent pas de fantaisie. Déjà, il n’y a dans Kingdom Run aucun dé classique qui vous permettra de faire avancer vos pions d’un certain nombre de cases. A la place, chaque face de dé représente une action à la disposition du joueur. Le grappin permettra à un coureur de rattraper celui immédiatement devant lui, la goutte d’eau vous permettra de sortir d’un lac ou d’y plonger un adversaire comme un de vos coureurs, la botte fera avancer tous les compétiteurs situés au même endroit (mais pas du même nombre de cases), la lune endormira ou réveillera l’un d’eux alors que la bourse vous autorisera tout simplement à voler des points de victoire à un adversaire. Voilà une course qui s’annonce originale, mouvementée et parsemée de coups fourrés !

Ce qu’on aime dans Kingdom Run, c’est son côté fun et accessible. Pour en saisir toute la dimension familiale, il faut voir l’étincelle de plaisir s’allumer dans les yeux de vos enfants (et de vos amis d’ailleurs) quand ils endorment votre meilleur sprinter à quelques encablures de la ligne d’arrivée ou quand ils vous poussent tout simplement sans ménagement dans l’étang le plus proche. Et puisqu’on parle de jouer en famille et avec des plus jeunes, il faut aussi souligner la dimension stratégique intéressante de Kingdom Run. Trop souvent dans ce genre de jeux, le facteur chance est prépondérant et la partie se déroule mécaniquement jusqu’à couronner le plus veinard. Ce n’est pas du tout le cas ici. Pour espérer gagner, chaque joueur devra réfléchir aux options que lui offrent les dés et trouver la combinaison d’actions la plus favorable sans (toujours) céder à l’omniprésente tentation de balancer tout simplement les concurrents dans l’eau.

C’est original, c’est malin, c’est fun, c’est Kingdom Run !

Kingdom Run, un jeu signé Ankama

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : A partir de 7 ans

Durée moyenne d’une partie : 15 minutes

Kingdom Run

Avec Kingdom Run, prenez part à une course endiablée où la malice sera bien plus récompensée que la vitesse !
8
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité