August 14, 2018

La Fille de la Noyée, tome 1 de Les Ombres de Julia

« La fille de la noyée » est le premier tome de « Les ombres de Julia » dont je ne pourrais vous dire s’il s’agira d’une duologie, trilogie, voire plus. Édité par les éditions Milan on reconnaît leur travail soigné par la première de couverture qui est absolument magnifique. Catherine Egan est une auteure qui a grandi au Canada, puis vécu au Japon pour ensuite s’installer aux États-Unis. Elle passe son temps à écrire et à combattre des dragons. Dans ce premier volet, elle nous embarque dans un registre fantasy où se mêle la magie, les êtres surnaturels dans un univers assez sombre et difficile à vivre.

Julia qui n’a que 16 ans, a perdu sa mère il y a bien longtemps. Elle est la fille de la noyée. Sa mère a été reconnue comme étant une sorcière et a été noyée comme toutes les autres dans la Savione, emportée par les tourbillons sous les yeux de l’assistance publique. Vivant dans le Méandre, Julia et son frère ont été recueillis par Esmée. La Fraxe est un pays qui traque les sorcières et il faudra savoir voler, usurper son monde, être le plus vif pour gagner sa vie. Les pires moyens sont les meilleurs pour survivre car seul le crime paie. Un monde dépravé, sale dans lequel les gens n’ont pas le choix de vivre autrement que dans la misère ou de trafics en tous genres.

Julia est embauchée dans la demeure d’une riche dame, Madame Och, en tant que domestique. Sa capacité à disparaître physiquement, lui permettra néanmoins d’observer se qui se passe et rapporter certains éléments à celle qui la paie pour cela.

Une mission délicate dans un monde où la magie est interdite et les sorcières traquées.

Une lecture que j’ai pris le temps d’apprécier. J’ai relevé deux parties : la mise en place de l’univers dans lequel on voulait projeter le lecteur, puis l’aventure de Julia. Dans un genre assez dystopique, avec une population qui vit difficilement sous la coupe d’un gouvernement qui fait souffrir, agoniser son peuple touché par la maladie, jusqu’à ne leur laisser aucun avenir possible suivant le quartier où vous êtes nés. En même temps le genre fantasy se greffe pour instaurer de la magie dans l’histoire.

Une aventure extraordinaire dans lequel il est impossible de faire confiance à quiconque. Des liens humains vont se tisser entre les personnages pour donner un côté plus réaliste à l’histoire. Une protagoniste, Julia, qui nous est présentée sous plusieurs facettes faisant d’elle une héroïne picaresque avec caractère et prête à tout. Difficile à cerner, j’ai beaucoup apprécier ce personnage principal.

Une histoire très bien ficelée avec une aventure pleine de rebondissement et d’action. L’imagination était au rendez-vous, vivement le tome 2 !

Dans un monde où seul le crime ne semble payer, Julia devra user de ses talents pour disparaître et gagner sa vie. Cependant la mission qui lui est confiée la mettra en danger plus d'une seule fois mais pas que...Un récit plein d'aventure débordant d'imagination et de magie.
8
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité