October 16, 2018

La nuit des voleurs, réveillez l’Arsène Lupin qui sommeille en vous !

Fraîchement arrivé sur les étals, La Nuit des Voleurs vous glisse dans la peau d’un aigrefin sans scrupule prêt à tout pour mettre la main sur le Joyau de l’Empereur. Récit de notre nuit de rapine.

Le soleil se couche sur Hadria, fière Cité du Nord, et petit à petit, les dernières bougies sont soufflées dans les chaumières des honnêtes travailleurs. Les gardes disséminés dans la ville baillent paresseusement en effectuant leur ronde d’un pas mécanique alors que dans l’ombre, les plus habiles voleurs se frottent déjà les mains de l’opportunité qui leur est offerte. L’Empereur Lucius IV séjourne dans la Cité et son célèbre joyau est donc à portée de main pour qui aura l’audace de le saisir. En tant que membre respecté de la guilde des voleurs, vous rêvez de vous en emparer mais d’autres génies de la rapine se sont également lancés dans la course au plus grand larcin de l’histoire. Seul le plus rapide d’entre vous parviendra à quitter la ville en possession du précieux Joyau. A moins qu’il ne s’agisse du plus malin. Ou du plus fourbe…

Dans un univers clockpunk particulièrement soigné, chaque joueur va donc incarner un voleur désireux de mettre la main sur le Joyau de l’Empereur. Pour y parvenir, il faudra se déplacer dans une ville infestée de gardes et pénétrer dans le Palais de l’Océan afin de percer le coffre-fort et d’en extraire le trésor de la Couronne. Ou plus simplement attendre qu’un rival fasse la sale besogne pour ensuite lui subtiliser le Joyau dans sa fuite. Vous l’avez compris, La Nuit des Voleurs est un jeu d’aventure qui demande de l’anticipation, de la vivacité d’esprit et un poil de fourberie.

Un des points forts de La Nuit des Voleurs est sa mécanique de jeu originale. Ici, la partie ne se déroule pas en fonction d’un classique tour par tour entre joueurs. A la place, chaque joueur dispose de différentes cartes actions et il va en sélectionner une ou plusieurs et leur allouer un certain nombre de points d’initiative. Après ce système de « mise », on soulève les paravents et les actions des joueurs sont jouées en ordre décroissant, de celle munie du plus de points d’initiative à celle en ayant reçu le moins (tout en sachant que les gardes disposent eux-aussi de leur propre initiative). Cet ingénieux système ajoute une certaine tension dans le jeu car il faut évaluer et anticiper les actions des adversaires en fonction du moment auquel on souhaite voir son voleur entrer en scène. Dans les actions à disposition des joueurs, il y a évidemment le déplacement mais aussi l’embuscade (permettant de piocher de nouvelles cartes), une compétence spéciale propre à chaque voleur et plusieurs cartes actions générales. Ces dernières sont issues de la pioche et sont particulièrement nombreuses et diversifiées. On notera par exemple les ordres falsifiés qui permettront d’envoyer un garde loin de vous (ou plutôt près d’un voleur concurrent), la cape réfléchissante qui vous masquera aux yeux de vos poursuivants ou plus vicieux, la pie mécanique qui fera malencontreusement tomber un joyau de la poche d’un adversaire.

Se déroulant sur un joli plateau représentant la ville depuis le ciel (non sans rappeler le mythique Scotland Yard), La Nuit des Voleurs est un jeu à multiples facettes dans lequel on se plonge avec délectation. Dans la première partie du jeu, on y joue au chat et à la souris avec des gardes pas bien malins, on tente de bluffer nos concurrents et d’anticiper leurs viles actions tout en gardant un œil sur sa montre à gousset car il ne faudrait pas que le jour se lève sans que le Joyau n’ait changé de propriétaire. En revanche, dès qu’un voleur a le précieux trésor en sa possession, le jeu se transforme en une véritable chasse à l’homme où chacun essaiera, y compris par les moyens les plus crapuleux, de stopper la course folle du hardi voleur qui slalome entre les gardes et les capitaines en direction des dernières portes de la ville encore ouvertes !

Avis aux intrépides joueurs en quête d’aventure et n’ayant pas peur de goûter peut-être à la fétidité de sombres cachots, la nuit des voleurs vous promet des parties rythmées, tendues et délicieusement fourbes. Nous, c’est avec un réel plaisir que l’on s’est étripé d’une main tout en fouillant les poches de nos adversaires de l’autre.

La Nuit des Voleurs, un jeu édité par Edge et distribué par Asmodée

Âge : à partir de 14 ans (mais plus jeune ça marche aussi)

Nombre de joueurs : 2 à 4

Durée moyenne d’une partie : 60 à 90 minutes

Acheter La Nuit des Voleurs : 53,90 €

La Nuit des Voleurs

L’obscurité engloutit doucement Hadria et il est désormais l’heure de vous emparer du précieux Joyau de l’Empereur. Mais attendez, ne serait-ce pas le sournois Morius, Roi des bas-fonds, qui se dirige déjà vers le Palais ? Et là-bas, ne serait-ce pas Jasmine, la courtisane dont le charme n’a d’égal que l’avidité ? Diable, vos compères voleurs semblent eux-aussi en vouloir au Joyau ! Il vous faudra être rapide mais surtout habile et rusé si vous voulez réussir le vol le plus audacieux de l’histoire.
8.5
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité