May 23, 2018

L’affaire Jennifer Jones, de Anne Cassidy

« L’affaire Jennifer Jones » édité chez Milan dans la collection Pageturners compte 367 pages. Anne Cassidy, écrivaine américaine, a écrit de nombreux livre jeunesse à suspense. Ce roman est un thriller que je classe dans la catégorie tout public, qui conviendra aussi bien aux adolescents qu’aux adultes.

Étant donné que c’est une réédition, la première couverture mettant en avant une jeune fille avec une batte de base-ball a su piquer ma curiosité.

Jennifer Jones (J.J.) a tué l’une de ses meilleures amies à l’âge de 10 ans de sang froid à coup de batte. C’est au bout de 10 ans qu’elle sort du centre pénitencier. Encadrée par les services sociaux, ils vont lui donner une nouvelle identité et c’est sous le nom d’Alice Tully qu’elle va démarrer une nouvelle vie. Décidé malgré tout à offrir à cette jeune femme la possibilité d’un nouveau départ, le passé est omniprésent. Sans cesse rappelée par les médias, cette histoire ne pourra jamais se détacher de sa vision. Les éléments présents la projette également sur cette histoire avec des flash-back. Impossible d’oublier, impossible de ne pas culpabiliser d’une certaine manière.

Peut-on se reconstruire psychologiquement lorsque le passé s’acharne à vous rattraper ?

Entourée de professionnelles, notre désormais Alice Tully essaie de s’intégrer dans notre société. Il y a un petit job, un petit ami, les études à reprendre, mais il y a surtout cette histoire qui fait partie intégrante de elle.

Lecture très objective, j’ai été prise dans une sorte d’intrigue sur le chemin de la reconstruction de l’individu. Un être humain accroché à une bouée essayant de rester à la surface pour vivre ou pour survivre . Les événements appartenant au passé vont à chaque fois la tirer vers le fond. Un personnage principal avec une force de caractère impressionnante, permettant d’encaisser sans jugement, ni haine. Elle est d’ailleurs à l’écoute de celles qui mettront en place tout une stratégie pour lui offrir une seconde vie. Ce roman nous offre deux tableaux dans lequel le lecteur observe la reconstruction de J.J. et en parallèle l’histoire du passé avec les tenants et les aboutissants. On n’est pas sur la morale, d’ailleurs ce n’est pas l’objet principal de cette lecture, mais plutôt sur la réinsertion de l’individu après la vie pénitentiaire. Un récit bien réel adapté à notre société tout à fait d’actualité.

Même si j’attendais beaucoup sur le dénouement, la fin m’a conduit sur la réflexion personnelle quant à la réinsertion de l’individu au sein de la société.

Une lecture que je recommande !

Acheter « L’affaire Jennifer Jones » au meilleur prix sur Amazon

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité