May 24, 2018

Le jour où il n’y aura plus de vin, de Lilian Bérillon et Laure Gasparotto

Paru aux éditions Grasset, c’est un ouvrage au titre alarmiste que signe le pépiniériste Lilian Bérillon, épaulé dans l’écriture par la journaliste et spécialiste du vin Laure Gasparotto. Il y est question de son combat pour préserver le patrimoine viticole français.

Dans la première partie de sa vie professionnelle, Lilian Bérillon n’a considéré la vigne que comme un outil destiné à assurer son confort financier. Les concepts de rendement et de productivité ont régi son travail jusqu’à ce qu’un épisode malheureux le conduise à une terrible prise de conscience : la vigne et ce qui fait sa richesse sont en danger.

Alors qu’il n’était pas rare de croiser jadis des pieds de vigne centenaires, l’espérance de vie de la majorité de ceux-ci ne dépasse plus aujourd’hui la trentaine d’années. Pourquoi ? Le réchauffement climatique est l’élément de réponse naturel qui vient en premier lieu à l’esprit et pourtant, Lilian Bérillon identifie d’autres facteurs, bien plus en cause que celui-là. A force de vouloir produire sans laisser à la terre le temps de se regénérer, à force de vouloir des pieds de vigne toujours plus résistants et rentables, à force d’oublier les gestes d’antan qui assuraient la récolte des vignerons, c’est la diversité de la vigne que les pépiniéristes, les vignerons et l’administration sacrifient.

Ce spectre de voir la richesse de la diversité du vin disparaître hante Lilian Bérillon à un point tel qu’il décide de prendre le contrepied de toutes les techniques de production modernes. A défaut de produire beaucoup, il cherche surtout à produire des ceps de qualité et à accompagner les producteurs dans l’installation de vignobles durables et respectueux de leur environnement comme des traditions. Prenant un bâton de pèlerin, il parcourt les domaines de France et d’ailleurs et cherche à en sauvegarder l’essence. Dans son combat, Lilian Bérillon est une sorte de Noé du vin qui veut faire entrer la diversité des cépages français dans son arche avant que la nature mais bien plus certainement les hommes ne la fassent disparaître.

Véritable récit du combat (hélas loin d’être gagné) d’un homme, ce livre est autant une sonnette d’alarme qu’un cri du cœur et un appel à la raison. Il ne saura laisser indifférent aucun amoureux du vin et de la richesse du patrimoine viticole français.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité