December 16, 2018

Le Vinyle Club, la box des mélomanes

Objet d’utilisation quotidienne et pourtant de collection, le vinyle occupe une place très particulière dans le cœur de tout mélomane. Aujourd’hui, nous vous parlons du Vinyle Club, une box qui est une véritable ode à la galette noire qui a méritoirement reconquis nos salons et nos oreilles.

Le Vinyle Club est donc un club. Et la première règle du Vinyle Club est qu’on parle du Vinyle Club. Pourquoi ? Eh bien simplement parce que tous les mélomanes éclectiques et plus généralement tous ceux qui aiment tendrement leurs oreilles méritent de la connaître. Explications…

Contrairement à d’autres boxes qui se sont spécialisées dans la découverte de musique underground ou de quelques morceaux oubliés que seuls des connaisseurs très pointus rêvent de posséder, le Vinyle Club a misé sur l’attrait des amateurs de musique pour une vinylothèque variée mais très qualitative. En effet, chaque mois, le Vinyle Club envoie à ses abonnés deux vinyles. Le premier, que l’on appelle « la Perle », est un album incontournable du 20ème siècle que chacun connaît et se doit de posséder dans sa collection. Dans les précédentes boxes, les abonnés ont par exemple pu trouver la bande-originale du film Pulp Fiction, un des (si pas le) meilleurs albums de Queen, A Night at the Opera, ou encore le Greatest Hits de Janis Joplin. Dans cette box de novembre, les équipes du Vinyle Club ont pris soin de glisser un pan de l’histoire de la musique puisque la Perle du mois est la compilation Motor City consacrée aux artistes ayant lancé le label Tamla Motown ! C’est donc à un voyage dans le début des années 60’, au cœur du Rythm & Blues qui a fait la légende de la musique, que vous convie le Vinyle Club. Pour vous y accompagner, comptez sur The Supremes, Marvin Gaye, Debbie Dean, The Marvelettes et bien d’autres !

Le second vinyle traditionnellement présent dans la box du Vinyle Club a été baptisé « la Pépite » puisqu’il propose un album moins connu (mais non moins excellent) tout droit issu de notre culture musicale contemporaine. Ici, aux côtés des légendes de la Motown, on rencontre Kevin Morby et son album City Music. Le jeune américain qui avait su séduire son public gratte à la main avec (notamment) Harlem River ou Parade nous propose un album intimiste dans lequel il évoque les nombreux voyages contraints de sa jeunesse. Sur un faux rythme, Kevin Morby nous entraine d’une balade folk vers des notes plus groovy et des rythmes aux inspirations disons alternatives. City Music est avant tout l’exploration d’un panel d’émotions. Tout simplement incontournable.

En conclusion, et sans conteste, le Vinyle Club séduit ! Il séduit tant par la qualité des albums qu’il propose que par leur côté éclectique. D’ailleurs, soucieux de faire goûter à la magie du vinyle au plus grand nombre, le Vinyle Club propose même une formule d’abonnement qui comprend une platine offerte ! En effet, pour tout abonnement d’un an, le nouveau membre pourra choisir entre un mois offert ou une platine. Y a-t-il meilleure opportunité de (re)découvrir le son subtil et chaleureux de l’incontournable vinyle ? En cette période de fêtes, voilà sans doute le cadeau essentiel à glisser sous le sapin !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité