May 27, 2018

L’écran interactif, nouvelle référence collaborative

A Conso-Mag, on aime le travail d’équipe. Si on se sert bien évidemment des réseaux sociaux pour communiquer facilement avec tous les membres de l’équipe disséminés un peu partout en France, on utilise également d’autres moyens afin d’apporter un peu d’innovation dans nos façons de fonctionner. Ainsi, durant nos petites réunions hebdomadaires, on s’est mis à une nouvelle technologie : un écran interactif.

L’écran interactif, idéal pour les réunions

Le principe est très simple, puisqu’il fonctionne sur le même modèle qu’une grosse tablette, façon iPad ou autre. En lieu et place du traditionnel tableau blanc, il est désormais possible d’opter pour l’une des solutions nouvelle génération. Ecran interactif tbi, pour « tableau blanc interactif ». Le nom annonce très simplement la couleur.

Les modèles et formats sont nombreux, avec pour le moment un dénominateur commun : un prix de vente assez élevé, qui se justifie très facilement au vu des technologies utilisées. On parle ici de modèles qui disposent au minimum d’une résolution en full HD, pour une dimension de 55 pouces (soit environ 140 centimètres de diagonale). Il s’agit d’écrans LED, dont le cadre est équipé de capteurs infrarouges qui permettent d’octroyer cette dimension interactive. Comme pour un iPad, une technologie multitouch est de la partie, pour permettre jusqu’à quatre points de contacts simultanés, ce qui est absolument nécessaires pour l’aspect collaboratif.

Un bon en avant dans l’enseignement

On l’apprécie pour notre part dans le cadre de réunions assez informelles, nous permettant d’annoter des pages du site ou d’imaginer un design peaufiné par exemple. Ces écrans interactifs ont également toute leur place dans des meetings beaucoup plus « sérieux », mais aussi et surtout dans l’éducation. On assistera progressivement à la fin des vidéoprojecteurs (voir des professeurs qui projettent leurs cours sur rétroprojecteurs avec feuilles transparentes) pour que ces nouveaux écrans gagnent en terrain. De nombreuses écoles, notamment primaires, sont d’ores et déjà équipées et les résultats sont très satisfaisants. D’après une étude réalisée par Futuresource Consulting, 90% des professeurs qui les utilisent jugent ces solutions profitables à l’enseignement, pour préparer leurs cours mais aussi pour diversifier les pratiques pédagogiques et rendre leurs cours plus attractifs.

Un petit pas vers le futur bienvenu, mais qui doit encore être démocratisé. De votre côté, que pensez-vous de ces solutions ? Enseignants, chefs d’entreprises, seriez-vous prêts à investir dans de tels appareils ? 

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité