July 18, 2018

Les catcheurs de la WWE de passage à Strasbourg

Du spectacle. Du sang. De la violence. Pas vraiment de règles. Les supers stars de la fédération américaine de WWE ont comblé les fanas de catch présents au Zénith de Strasbourg, vendredi soir, le 23 mai. Ces durs à cuire ont été applaudis par 5000 spectateurs pour leurs exploits.

Du spectacle, du show, de la comédie à l’américaine. Mais aussi l’occasion d’apercevoir en France de grands champions, véritables icônes outre-atlantique. Randy Orton, beau gosse bodybuildé, apprécié des demoiselles présentes dans la salle. The Big Show, monstre pointant à 2.13m et plus de 200kg. Kane, qui a attrapé les deux arbitres par le cou après avoir perdu son combat. Paige, la sublime championne du monde, qui a fait saliver les hommes qui accompagnaient leurs femmes ou leurs compagnes, traînées de force dans cette salle remplie de testostérone. Et on peut dire que ces champions ont fait le spectacle, surtout lors de leurs présentations et de leurs montées sur le ring. Le meilleur dans ce domaine ? Rusev, le colosse russe accompagné par Vladimir Poutine sur les grands écrans alors qu’ils bandaient les muscles. Du spectacle à l’américaine quoi. Sans les flammes et avec une sono insuffisante.

RAW_The_Big_Show

Malheureusement, les sept combats n’ont pas toujours été à la hauteur. Et oui, c’est bien sympathique de scénariser les affrontements, de crier très fort et de faire semblant de se cogner. Mais quand même. Certains moments étaient assez pitoyables. On aurait dit qu’ils avaient peur de se faire mal, alors que ce sont de vrais athlètes et de vrais guerriers. Le plus criant, c’était lorsque les catcheurs utilisaient des objets extérieurs, comme des chaises. Ils y allaient tellement doucement que j’ai dû boire ma bière cul sec pour y croire.

De mauvais passages alternés avec de véritables exploits athlétiques, lors de certaines voltiges ou de certaines figures. On gardera en tête comment le Big E a soulevé au-dessus de sa tête son adversaire, bras tendu, sans aucun effort. Impressionnant.

Au final, un spectacle attendu, un peu décevant, mais qui aura su combler les plus fanatiques du catch à l’américaine.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité