September 22, 2018

Les coups de coeur littéraires du mois

Après un mois sans, on revient ce mois-ci avec les coups de coeur littéraires du mois de nos rédacteurs. Pas mal de choses à voir ce mois-ci !

Le coup de coeur de Marilyn : Louise de Julie Gouazé

CVT_Louise_5692J’ai découvert Julie Gouazé avant même de lire son premier roman « Louise ». Je suis tombée sous le charme de cette belle blonde aux airs fragiles, qui porte en elle « un je ne sais quoi » d’enfantin. Il ne m’en fallait pas plus pour que je me lance dans la lecture de ce premier roman.

Nous en sommes en 1995. Louise, 18 ans à peine, s’apprête à passer son bac de philosophie. Elle vit avec ses parents, Marie et Roger qui débordent d’amour à son égard. Cette famille offre l’image du foyer parfait, aimant, équilibré mais elle va connaître un bouleversement qui va mettre à mal cette famille et plonger Louise dans une profonde souffrance. Le retour d’Alice chez ses parents, sa sœur aînée,va marquer un véritable tournant. Alice n’est plus que l’ombre d’elle-même. Le constat est alarmant : Alice est alcoolique. L’alcool a pris le pas sur sa vie, sur son être tout entier. Les parents ( Marie et Roger) vont se mobiliser pour tenter de sauver Alice de cet enfer.  Louise reste là, impuissante ,en partie délaissée.. . Elle se défend comme elle peut contre cette souffrance. Louise « la fragile » se construit une carapace, tente de s’oublier dans la nuit. Louise va devoir se battre pour devenir indépendante, pour se libérer de ce poids familial puis plus tard, des violences conjugales dont elle sera victime.

Un livre magnifiquement écrit dont la maîtrise de l’écriture est surprenante.  L’histoire est sombre et poignante et finalement, quand on y pense, peu traitée. Un véritable coup de cœur!

Le coup de coeur de Léa : Naissance d’un pont de Maylis de Kerangal

maylis-de-kerangal-naissance-d-un-pont,M41171C’est dans une ville imaginaire de Californie, Coca, que se déroule le roman de Maylis de Kerangal paru en 2010, Naissance d’un pont. Le maire de la ville, avide de reconnaissance et de prospérité, entreprend un projet titanesque : la construction d’un pont qui relierait le centre urbain à l’autre rive de la ville, dominée par la jungle.

De l’architecte en chef à la responsable du béton, en passant par les simples manouvriers et même les opposants au projet, le chantier fait entrer en jeu une myriade de protagonistes dont les voix constitueront la chair même du livre de Kerangal. A partir du thème contemporain, très symptomatique de la mondialisation, et somme toute très terre-à-terre de l’édification d’un pont, Maylis de Kerangal offre un roman foisonnant, haletant, mais aussi poétique. Les chapitres, courts et furtifs, prennent le rythme des travaux. Au cœur de ce chantier qui dépasse toute mesure humaine, s’imbriquent les histoires individuelles de chaque personnage. Leurs apparitions, ou plutôt leurs flux de pensée, sont également furtifs, mais non pas moins touchants. Nulle question ici de prendre partie.

Bien que le thème semble prêter à un regard critique sur les effets plus ou moins souhaitables de la mondialisation, Naissance d’un pont n’est pas tant un roman de société qu’un roman poétique : dans la course effrénée du chantier, le bétonnage, les plans architecturaux, l’autoroute, deviennent aussi poétiques que le fleuve nuancé de verts qui continuera de couler sous le pont de Coca.

Le coup de coeur d’Annaël : Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros

1211-tweet_orgAuteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc. « MarkBaynard », professeur d’université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l’un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu’inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

Ce livre de Teresa Medeiros est un livre qui se lit très rapidement mais nous fait passer un très bon moment. Dès le début on se met directement dans l’atmosphère du livre. Twitter, New York, la scène n’est pas très difficile à imaginer (spécialement pour les twittos). Ainsi durant leurs longues discussions -limitées tout de même à 140 caractères- nous rions et nous nous émouvons de leur histoire semi-tragique, semi-romantique. Un livre à ne pas rater si vous êtes en manque de romance contemporaine.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité