September 26, 2018

Les coups de cœur littéraires du mois

Voici une nouvelle chronique que nous publierons désormais chaque fin de mois. Les rédacteurs de Conso-Mag reviendront ainsi sur les livres qui les ont le plus marqué au cours du dernier mois.

Le coup de cœur de Gabriel : Les Russkoffs de François Cavanna

Les russkoffsIl y a environ deux mois, je vous avais parlé de Les Ritals. Premier tome d’une série autobiographique de François Cavanna. Grand écrivain parmi les grands. Géant du siècle dernier. Et bien, j’ai lu la suite. Les Russkoffs. Un véritable chef-d’œuvre. Dans ce livre paru en 1979, ce fils d’immigré italien nous raconte comment il a vécu la guerre de 39-45. Tout commence par la débâcle française et l’obligation de quitter Paris. Après avoir effectué de nombreux petits boulots, il est réquisitionné pour le Service du Travail Obligatoire (STO). Il va donc être forcé de travailler pour les nazis. Il est alors envoyé à Berlin pour fabriquer des obus. C’est là qu’il rencontre Maria, une belle Ukrainienne, elle aussi présente contre sa volonté. L’histoire d’amour commence immédiatement.

Dans Les Russkoffs, le fondateur de Hara-Kiri et de Charlie-Hebdo nous raconte sa réalité. Celle qu’il a vécu. Le quotidien, son attachement à son vélo, les bombardements, la faim, les petits riens. Pas de héros dans ce livre. Pour citer la préface, les Russkoffs c’est la petite histoire autobiographique d’un pauvre con qui se fait happer par la grande Histoire. Il y exprime aussi toute sa haine de la guerre et de ceux qui l’aiment. Le tout écrit dans son style caractéristique. Avec sa plume satirique et colorée, limpide et teintée d’argot. Des phrases courtes. Un langage populaire. Du Cavanna quoi.

Les Russkoffs – Livre de Poche – 6.60 euros

Le coup de cœur de Baptiste : Le livre sans nom d’un auteur anonyme

livre sans nom

Le livre sans nom est le premier tome d’une quadrilogie, premier opus que j’ai décidé de vous présenter brièvement ici (la suite viendra naturellement dans d’autres critiques). On peut déjà noter une première singularité : l’auteur a voulu garder l’anonymat. Il a néanmoins une page Facebook au nom du « Bourbon Kid », le héros de ses romans, pour ceux qui souhaiteraient le suivre.

Le livre sans nom est un thriller aussi rock’n roll que le groupe Metallica. Le livre est découpé en plusieurs petits chapitres qui permettent à l’action de s’enchaîner vraiment rapidement. On se retrouve plongé à Santa Mondega, petite ville d’Amérique du Sud abandonné où la loi du plus fort est la meilleure. Entre petits trafiquants, voleurs, tueurs en série, il ne fait pas bon vivre dans cette ville. Et lorsque le Bourbon Kid, le plus dangereux et le plus redouté de ces tueurs est de retour en ville, il vaut mieux tenter d’éviter les ennuis.

Entre cynisme, vulgarités et langage cru, morts extraordinaires et originales, personnages singuliers et humour noir, apprêtez vous à être embarqué dans un thriller pleins de rebondissements et d’action. Un livre totalement badass et Tarantinesque. Un petit conseil, ne vous attachez pas trop aux personnages … il risque de ne pas en réchapper.

Le livre sans nom – Livre de Poche – 7.60 euros

Le coup de cœur de Juliette : Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë

hauts-de-hurle-vent« Lorsque Mr Earnshaw ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, les réactions de ses enfants évoquent les orages qui s’abattent sur le domaine des Hauts du Hurlevent. Le fils Hindley n’accepte pas cet enfant sombre et lui fait vivre un enfer. La fille, Catherine, se lie très vite à lui, d’un amour insaisissable et fusionnel. Tous trois grandissent, dans cet amas de sentiments aussi forts qu’opposés. Heathcliff devient un homme sans scrupule, qui jure de se venger des deux hommes ayant empêché le déploiement de son amour : Hindley, le frère ennemi, et Edgar, le mari de Catherine. La destruction de ces deux familles et de leurs descendances constitue alors son seul objectif. Dans les paysages sauvages et immuables des landes du Yorkshire, les déchirements sont nombreux, et cohabitent dans une passion extrême et des tourments destructeurs. »

Waouh. Juste waouh. Ce volume est une merveille. Il est fantastique ! L’histoire est incroyable, les personnages parfaits. Les Hauts de Hurle-Vent est le livre que j’ai préféré ce mois-ci, et de loin. L’écriture d’Emily Brontë est sublime. L’histoire est incroyable. Toute la lecture est parfaite. C’est un roman qu’on peut lire et relire sans jamais se lasser, et sans aucun problème, malgré son ancienneté (il a été publié en 1847). Je le conseille à tout le monde, il est vraiment inoubliable !

Les Hauts de Hurle-Vent – Livre de Poche – 5.60 euros

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité