December 18, 2018

Les Gardiens de la Galaxie

Les Gardiens de la Galaxie est le pari complètement fou de Marvel d’imposer un nouvel univers et de nouveaux héros inconnus du grand public. Ce n’était pas gagné d’avance et pourtant la firme américaine a réussi le tour de force de nous faire adhérer à cette histoire de losers sauveurs de la galaxie. N’ayons pas peur des mots, Les Gardiens de la Galaxie est LE blockbuster le plus cool de l’année.

Adapté d’un comic book de l’univers Marvel Comics, Les Gardiens de la Galaxie raconte l’histoire de Peter Quill, un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur et au caractère bien trempé, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. C’est cette bande de dégénérés qui va devoir sauver la galaxie.

Un blockbuster nostalgique

Les Gardiens de la Galaxie était un film jugé risqué pour Marvel. Adapté d’un comic book bien connu des amateurs de super-héros mais peu connu du grand public, oser investir des millions dans un tel projet pouvait paraître suicidaire. Présenté comme un Avengers dans l’espace, il était normal de douter de son succès. Pourquoi ? Tout simplement parce que Marvel s’était appliqué à suivre une stratégie sur plusieurs années qui consistait à sortir un film sur chaque héros tous déjà connus du public avant d’enfin tous les réunir dans le super blockbuster Avengers. En présentant ces personnages, leur histoire, il n’y avait aucun doute sur le succès d’Avengers. Mais pour Les Gardiens de la Galaxie, Marvel change complètement de stratégie et se lance dans un pari à haut risque. Ainsi, la firme décide de faire un film sur une histoire et des héros inconnus, sans les présenter en amont. Au final, Marvel gagne une fois de plus en réussissant à nous offrir un space opera décalé et des personnages avec lesquels on se familiarise assez rapidement.

Quand on y regarde de plus près, la recette magique de ce film c’est de réaliser un blockbuster à l’ancienne. Ainsi, l’histoire est plutôt simple et met en scène une bande improbable à la recherche d’un objet destructeur pour empêcher un grand méchant de faire péter la galaxie. Il y a un peu des airs de Star Wars, normal on sent que James Gunn, le réalisateur, a pas mal de références SF et qu’il a conçu son film comme une grande aventure intergalactique à l’ancienne avec des scènes d’actions pétaradantes, un immense univers coloré, vivant, avec des aliens tous plus originaux les uns que les autres, et surtout beaucoup (beaucoup) d’humour. Car on rit pendant tout le film et de bon cœur. On est pas dans un humour débile que l’on peut voir souvent dans des blockbusters décérébrés comme l’épuisant Transformers 4. Non il s’agit ici de créer un film fun, avec des personnages hauts en couleur qui passent leur temps à se balancer des vannes. Finalement et c’est là que le film se connecte (en plus de partager le même univers) avec le reste des films du Marvel cinematic universe. Car dans Les Gardiens de la Galaxie on retrouve beaucoup de l’humour qui faisait la réussite d’Avengers. Le côté décalé de certaines scènes d’action, le rythme soutenu, et les vannes qui tombent au bon moment. Les deux films sont très proches. Déjà à l’époque on parlait d’Avengers comme d’un blockbuster à l’ancienne. Alors que maintenant la mode est aux blockbusters qui mettent en scène des héros tourmentés(The Dark Knight, Man of Steel) , le tout dans une ambiance sombre, Les Gardiens de la Galaxie nous offre plutôt un grand capharnaüm à l’humour décomplexé. Ça fonctionne et surtout ça fait du bien de voir un film qui ne se prend pas la tête et qui ne nous prend pas la tête.

Les Gardiens de la Galaxie est aussi un film nostalgique, rétrofuturiste dont le véritable héros est en fait un walkman toujours scotché à la ceinture de Peter Quill. La BO pop-rock 80’s est clairement le point fort du film et fait d’ailleurs un carton aux USA. Elle participe au côté décalé et décomplexé du blockbuster. On peut ainsi retrouver des morceaux des Jackson 5, du Marvin Gaye, ou le fameux Hooked on a Felling que l’on peut entendre dans la bande-annonce. Tout ceci participe à créer un film nostalgique, et on s’imagine sans problème notre réalisateur, un casque vissé sur les oreilles, se rappelant de ce qu’il aimait dans la SF lorsqu’il était enfant. Finalement, Les Gardiens de la Galaxie est tout simplement un grand délire d’un mec qui a encore une âme d’enfant fait pour les enfants que nous sommes encore.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=ry19UYQoAro]

5 héros charismatiques

Le blockbuster fonctionne donc grâce à sa musique, son humour, et son côté nostalgique. Mais ça ne pouvait être une réussite sans des personnages charismatiques. Là où James Gunn a vraiment réussi son boulot c’est de nous faire apprécier en peu de temps des personnages que l’on ne connaissaient pas avant. Nos cinq héros ont tous une vraie personnalité et apporte quelque chose à l’histoire. On a donc Peter Quill interprété par Chris Pratt, l’humain de la bande, une sorte de tête brûlée. Il fait indéniablement penser au personnage d’Harisson Ford dans Star Wars. Zoe Saldana interprète Gamora, l’alien à la peau verte et au fort caractère. C’est un personnage énigmatique qui va se révéler tout au long du film. On retrouve aussi dans cette bande le raton laveur Rocket doublé par Bradley Cooper, ce petit personnage à l’humour ravageur est toujours accompagné d’une sorte d’arbre humanoïde appelé Groot doublé dans toutes les langues par Vin Diesel et capable de ne dire qu’une seule phrase:  »Je s’appelle Groot ». C’est d’ailleurs la phrase qui reste une fois le film vu, ceux qui ont vu le film comprendront. Ce duo inattendu est vraiment amusant et attachant. Enfin, il y a la montagne de muscles Drax le destructeur joué par le catcheur Dave Bautista. C’est un personnage qui ne cherche que la vengeance et qui peut paraître dur au premier abord mais il apporte lui aussi beaucoup d’humour. Bref, une belle bande de dégénérés, cinq héros amusants qui vont nous offrir quelques passages vraiment fun. Le casting est une totale réussite.

Robert Downey Jr l’interprète de Iron Man a déclaré il y a peu « C’est le meilleur film Marvel. Et croyez-moi, c’est étrange de ma part de dire ça, vu mon ego surdimensionné« . Pas faux mon cher Robert, effectivement Les Gardiens de la Galaxie est sûrement dans le top des meilleurs films du Marvel cinematic universe. Plus cool qu’Avengers, mieux rythmé qu’Iron Man, avec des héros bien plus charismatiques que le piètre Thor. Oui, ce blockbuster estival s’impose comme la nouvelle référence du blockbuster fun aux côtés d’Avengers. Il ne nous reste plus qu’à rêver d’un crossover entre les deux qui créerait le film de super-héros ultime.

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité