May 21, 2018

Les MOOC : un concept révolutionnaire ?

Inspirés des Etats -Unis, les cours en ligne ont vu le jour en France il y a une dizaine d’années environ. Le succès de ces cours en ligne est directement lié aux changements de notre société, notamment sociaux, dans laquelle la performance, l’acquisition de nouveaux savoirs sont devenus des enjeux sociaux majeurs.

Mais qu’est-ce que les MOOC ? A quels publics s’adressent-ils ? Quelles différences y –a-t-il avec les cours dispensés en e-learning ?

On a fait le point sur ce nouveau phénomène appelé à se généraliser dans les prochaines années.

Qu’est-ce qu’un MOOC ?

Les MOOC (Massive Open Online Courses) sont des cours en ligne massifs gratuits accessible à partir d’une plateforme. Les cours couvrent toutes sortes de domaines tels que les mathématiques, les langues, le management ou bien encore le droit, etc.

Qui peut y accéder ?

Tout le monde peut y accéder. Seuls un ordinateur et une connexion Internet sont nécessaires. Il permet à la fois aux actifs d’approfondir un domaine de compétence et pour ceux qui sont à la recherche d’un emploi ou tout simplement retraités, d’acquérir de nouveaux savoirs.

Toutefois, l’utilisation des MOOC suppose certaines aptitudes et qualités que tout le monde peut ne pas avoir. Ainsi, il sera plus facile à une personne ayant une formation universitaire de s’approprier l’outil qu’une personne qui n’a pas l’habitude de pianoter sur un clavier. De plus, les cours en ligne quels qu’il soient (MOOC ou e-learning) nécessitent que l’apprenant soit autonome et acteur de son apprentissage. Or, ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir travailler seul et de s’imposer des heures d’apprentissage qui au final, ne sont pas obligatoires.

Existe-t-il différents types de MOOC ?

Les MOOC peuvent être participatifs, c’est-à-dire réalisés à partir de la contribution des internautes, ou directifs. Pour Les MOOC participatifs, « ouverts », il n’y a pas à proprement parler de progression pédagogique même si un enseignant endosse très souvent le rôle d’animateur. Les MOOC directifs, quant à eux, s’apparentent aux cours magistraux dispensés dans les facultés. L’enseignant n’a plus le rôle d’animateur, de facilitateur mais dirige le groupe, dispense les savoirs de manière unilatérale.

Les MOOC sont libres d’accès ce qui implique que l’apprenant peut disposer des documents mis à sa disposition à sa convenance sans limite de temps et sans avoir à débourser quoique ce soit.

Pour ou contre les MOOC ?

Les « Pour » 

  • Sa gratuité

Indéniablement, l’atout majeur des Mooc est sa gratuité. Il n’est plus nécessaire de dépenser des sommes astronomiques pour enfin accéder aux savoirs, ce qui est incontestablement une réelle avancée à l’instar du e-learning.

  • Son universalité

Désormais, on peut suivre des cours dispensés dans des facultés prestigieuses et éloignées.

Toutefois, les MOOC en français sont encore peu nombreux car même si la France a lancé ses premières plateformes numériques, les cours couvrent peu de domaines et sont quantitativement insuffisants.

  • Sa pédagogie « individualisée »

Grâce aux MOOC, on avance à son rythme, sans pression aucune.

  • La délivrance de certificats ou diplômes 

Certains MOOC permettent d’obtenir un certificat ou un diplôme ce qui est loin d’être négligeable dans un pays comme la France où les diplômes sont rois.

Attention toutefois aux équivalences de ces diplômes qui pour certains n’auront aucune valeur en France.

Les « Contre » 

  • L’autonomie et la motivation

L’apprenant doit être acteur de sa formation. Il doit la gérer et rester motivé, ce qui demeure le plus difficile sur la durée.

  • Davantage de travail pour l’enseignant 

L’enseignant en charge du MOOC (animateur ou enseignant transmetteur) doit mettre en ligne ses cours ce qui suppose qu’il fasse des montages, y appose du son, etc. Ce travail est loin d’être insignifiant et peut représenter une lourde charge de travail supplémentaire.

  • Des postes en moins 

Une fois les MOOC montés, il n’est plus nécessaire d’avoir autant d’enseignants qu’auparavant. Le cours est en ligne, accessible à tout moment. Là où l’on avait besoin de deux enseignants pour assurer les cours, on en aura besoin que d’un seul.

  • L’affectif en moins 

On sous-estime souvent à quel point la relation étudiants/professeurs est une relation « affective » au risque de choquer certains. La plupart des apprenants ont besoin d’être rassurés, encouragés, de pouvoir poser un visage sur l’enseignant, lui attribuer une voix, un caractère… Les MOOC permettent une pédagogie individualisée mais impersonnelle…

Où trouvez ces MOOC ?

La plus prestigieuse est sans nul doute Edex créée notamment par l’Université d’Harvard : http://www.edx.org/

En France, deux plateformes retiennent notre attention même si la quantité de cours est pour l’heure, loin d’être suffisante :

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité