July 21, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 10 juin 2015

Vous avez de la chance, cette semaine, on a du lourd ! Il y a la sortie de Jurassic World, l’un des plus gros blockbusters de l’année, celle du film polémique Un Français et celle de la comédie dramatique britannique Le monde de Nathan.

Les dinosaures sont de retour dans Jurassic World ! 22 ans après le premier opus (le célèbre film Jurassic Park), on peut dire que ce sont des retrouvailles très attendues. L’histoire se déroule cette fois dans un parc d’attraction ouvert au public et plutôt high tech. La plupart des espèces ont été recréées et des spectacles impressionnants avec les dinosaures ont été mis au point pour combler les touristes venus d’un peu partout dans le monde. Tout est sous contrôle (le parc a même des dresseurs de raptors), jusqu’à ce qu’un nouveau dinosaure particulièrement féroce créé à partir du code génétique du T-Rex ne s’échappe. Pour les visiteurs et le personnel du parc, c’est le début du cauchemar (et pour nous, du bonheur !). La chasse est ouverte ! En prime de pouvoir observer ces fascinants carnivores sur grand écran, on aura aussi le plaisir de voir notre frenchie Omar Sy parmi les personnages du parc et de retrouver l’humour insolent du charmant Chris Pratt, qui joue un dompteur de raptors. Que demander de plus ? (PS : avertissement pour les végétariens, certaines images peuvent choquer)

Le film qui fait tellement peur à certains que très peu de salles ont accepté de le diffuser, c’est Un Français. Dans ce long métrage, le réalisateur Diastème se penche sur la vie fictive de Marc (incarné par Alban Lenoir), un skinhead qui ne se sent plus à sa place dans cet univers de haine et de violence et qui va essayer de changer de vie. On suit le parcours de ce repenti d’extrême droite sur 30 ans, depuis sa période skinhead jusqu’au nouvel homme qu’il devient, le tout sur un fond d’histoire politique de l’extrême droite. Alors pourquoi, moi, je vous conseille d’aller voir ce film ? Parce que la réaction envers ce film est intrigante et qu’il est toujours intéressant de se faire sa propre idée sur les choses. Parce que le film n’appelle pas à la haine mais montre au contraire qu’il n’est jamais trop tard pour changer de chemin, prenant l’exemple d’un ex skinhead cherchant la rédemption. Parce qu’au cinéma, il ne devrait pas y avoir de sujet tabou (c’est en effet la première fois qu’un film français aborde ce sujet sensible).

Dans la comédie dramatique Le monde de Nathan, on fait la connaissance d’un jeune autiste attachant et brillant incarné par Asa Butterfield (un jeune acteur qui a su convaincre dans ses précédentes performances telles que dans La Stratégie Ender, Hugo Cabret et Le Garçon au pyjama rayé). Il y a trois choses à savoir sur Nathan : c’est un ado qui fonctionne différemment et voit le monde autrement que la plupart des gens, il lui est difficile (voire quasi-impossible) d’exprimer son affection ou même ses sentiments en général, c’est un génie des mathématiques. C’est cette dernière caractéristique qui va peut-être changer la donne et aider le jeune garçon à trouver un moyen d’exister socialement. Poussé par son professeur (Rafe Spall), un homme atypique et sympathique, Nathan s’embarque dans une grande compétition internationale dédiée aux jeunes génies doués en maths en intégrant l’équipe du Royaume-Uni. Une aventure intellectuelle mais aussi humaine pour le jeune autiste (et pour nous aussi par la même occasion).

Allez, pour vous mettre dans l’ambiance, on se quitte sur cette citation culte de Jurassic Park : « – Disneyland aussi a eu quelques difficultés à ses débuts ! – Oui mais, John, quand les pirates des Caraïbes se détraquaient, ils ne dévoraient pas les touristes ! ».

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité