November 18, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 12 novembre

C’est l’heure des recommandations ciné de Conso-Mag ! Et on a de tout : de l’horreur avec [REC]4, du drame avec Serena, de l’aventure avec Favelas (le coup de cœur de la semaine) et de la comédie avec Un prof pas comme les autres !

La célèbre saga d’épouvante espagnole (connue pour avoir été filmée en found-footage) est de retour avec [REC]4. Dans ce quatrième et dernier opus, on poursuit l’histoire initiale de [REC] et [REC]2, à savoir celle de l’immeuble barcelonais dans lequel une vieille habitante s’était retrouvée infectée par un étrange et terrible virus, la rendant complètement enragée. Tous les voisins mordus devenaient automatiquement contaminés eux aussi et l’immeuble tout entier avait dû être mis en quarantaine. Dans ce dernier épisode, les soldats chargés de réduire la zone contaminée en cendres découvrent une survivante dans l’immeuble : la journaliste Angela. L’infection va alors reprendre de plus belle… Cette fois encore, le pire cauchemar des claustrophobes va se réaliser, puisque c’est (comme dans le premier film) dans un lieu clos que l’horreur va se déchaîner, et plus précisément sur un navire. En revanche, les amateurs du format found-footage vont être déçus car c’est dans un format classique que [REC]4 a été filmé.

Dans Serena, on retrouve le duo oscarisé de Happiness Therapy, mais dans un contexte bien différent. Dans ce drame, la forêt et les chevaux sont deux éléments très présents du décor. Jennifer Lawrence a même eu affaire à un aigle. Il faut dire que l’histoire se déroule en Caroline du Nord pendant la Grande Dépression américaine des années 20. Bradley Cooper y joue George, un homme d’affaire qui se lance dans l’exploitation du bois, et Jennifer Lawrence sa toute nouvelle épouse, Serena. A cette époque, le business est une affaire d’hommes, et c’est encore plus vrai dans le milieu des bûcherons. Mais Serena se montre à la hauteur. Plus que l’épouse de George, elle s’affirme comme son associée et sait se faire respecter. Lorsqu’un ami de George les trahit, mettant leur business en danger, Serena prend les choses en mains pour sauver leur avenir. C’est alors le début d’une descente aux enfers pour le couple, Serena étant prête à tout pour garder la tête hors de l’eau, peut-être même au pire…

Changement de décor avec le film d’aventure Favelas signé Stephen Daldry (le réalisateur de Billy Elliot et Extrêmement fort et incroyablement près) et Christian Duurvoort (qui a joué dans La Cité de Dieu). Dans ce thriller britannique, on suit les péripéties de trois gamins issus des bidonvilles après que l’un d’eux ait découvert un mystérieux portefeuille dans la décharge qu’il fouille régulièrement pour survivre. Loin de savoir au début ce que représente cette trouvaille, les trois amis se retrouvent pourchassés par des policiers corrompus et embarquent dans une dangereuse bataille pour la justice. Au casting, on retrouve Rooney Mara (que l’on connaît de Millenium entre autres) et Martin Sheen (que l’on a plus vraiment besoin de présenter depuis Apocalypse Now) qui interprètent deux missionnaires américains venant en aide à nos jeunes aventuriers des favelas. Ces derniers font quant à eux avec ce film leur début à l’écran, Rickson Tevez étant d’ailleurs lui-même issu de Rocinha, le plus grand bidonville du Brésil. Un casting risqué qui s’annonce plutôt réussi…

Les profs constituent une source de comédie (presque) intarissable à en croire le défilé de comédies sur le sujet ces derniers temps (Les Profs, La vraie vie des profs…). Cette semaine, il s’agit de la comédie allemande Un prof pas comme les autres. Ce prof, c’est Zeki Müller, un ex-taulard qui se fait embaucher comme professeur dans un lycée dans l’unique but d’avoir accès au gymnase. Pourquoi ? Parce son argent est malencontreusement enterré juste en dessous, et il est hors de question que Zeki fasse une croix dessus. Du coup, c’est un prof plutôt atypique que la classe 10 B récolte. Car l’ex-malfrat a beau enfiler une paire de lunettes, son caractère reste le même. C’est d’ailleurs à coups de paintball qu’il maintient ses élèves en classe. Pourtant, Zeki n’est peut-être pas la pire chose qui soit arrivé à ce lycée et les lycéens pourraient bien en retirer une expérience profitable… Lors de sa sortie en salles allemandes, le film a explosé le box-office avec plus de 7 millions d’entrées (d’où son arrivée sur les écrans français). Les réfractaires au cinéma allemand devraient donc mettre de côté leurs apriori et profiter du spectacle.

Finalement, on a un film espagnol, un film américain, un film britannique et un film allemand… Un programme presque international ! Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle sélection !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité