July 18, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 29 octobre

On espère que vous n’êtes pas trop affectés par le décalage horaire depuis ce weekend. Si c’est le cas, voici le moment de remettre vos pendules à l’heure devant du bon cinéma ! Au programme cette semaine : The Giver, Gimme Shelter, Et (beaucoup) plus si affinités, #Chef et John Wick.

The Giver, c’est le film de science-fiction de la semaine. Imaginez un monde sans couleur, ni musique. Un monde où les gens ne savent pas ce qu’est l’amour, ni d’ailleurs aucune autre émotion humaine jugée trop extrême. Où chacun a sa place définie dans la société et où tout le monde vit en paix, sans faire de vague. Bref, un monde tout gentil mais super fade. Imaginez maintenant que l’un des habitants de cette société parfaite en apparence en vienne à découvrir toutes ces choses qui nous sont évidentes car il a été choisi pour recevoir les souvenirs d’un monde que l’on cache aux autres. A votre avis, qu’est-ce qu’il se passerait dans ce petit monde bien ordonné ? Eh bien, c’est toute l’histoire du film. Côté casting, on retrouve deux pointures, Jeff Bridges et Meryl Streep, ainsi que la jolie Katie Holmes, le jeune Cameron Monaghan (connu pour son rôle dans la série américaine Shameless) et… Taylor Swift ? Vraiment ? Bon, à part ça, le scénario est plutôt intéressant et les protagonistes sont promis à de belles aventures. Si vous avez aimé Divergente, vous devriez adorer.

Gimme Shelter, c’est l’histoire d’une adolescente qui cherche à échapper au milieu difficile et violent dans lequel elle vit pour donner à l’enfant qu’elle porte une vie meilleure. Elle s’enfuit alors de chez sa junkie de mère et part rencontrer pour la première fois son père, espérant qu’il lui vienne en aide. En addition au scénario très bien écrit (qui nous entraine également dans la vie de foyer pour jeunes femmes enceintes), l’autre point positif c’est la performance de l’actrice Vanessa Hudgens, méconnaissable dans ce film. On en oublie totalement la star de High School Musical et c’est uniquement Apple, le personnage qu’elle interprète, que l’on voit à l’écran. C’est sans aucun doute pour elle un tournant majeur dans sa carrière, vers des rôles plus complexes et plus intenses. En tout cas, on le lui souhaite. A ses côtés dans ce drame américain, on retrouve Brendan Fraser (La Momie) dans le rôle du père dépassé par les évènements et Rosario Dawson (Sin City) dans celui de la mère accro à la drogue. Un film qui vaut le détour.

Et (beaucoup) plus si affinités, c’est la comédie romantique de la semaine. Pourquoi elle vaut la peine d’être vue ? Parce que Daniel Radcliffe y incarne l’un des rôles principaux et que l’on ne peut pas s’empêcher de voir ce dont il est capable à l’écran sans sa baguette de sorcier, surtout dans un rôle léger et comique. Après Horns, dans lequel l’ex-Potter s’est bien débrouillé côté jeu d’acteur, il enchaîne ici avec le rôle de Wallace, un jeune homme au sens de l’humour décalé, amoureux en secret de sa meilleure amie, malheureusement déjà en couple (of course). Alors qu’il essaye au début de s’en tenir à une relation d’amitié comme il lui a promis, la tentation de l’arracher à son rival s’intensifie au fur et à mesure du temps. Et si c’était la bonne ? Vous n’êtes pas fan de Daniel Radcliffe ? Soit. Il y a aussi Adam Driver (vous savez, le mec dans la série américaine Girls !) qui y incarne son pote déjanté. Si le film est basé sur la romance entre les deux amis, il promet aussi de nombreuses scènes cocasses et des dialogues intelligemment pleins d’humour. Rien à voir avec les films à l’eau de rose complètement niais que l’on a pu voir…

#Chef, c’est le food porn movie par excellence. La nourriture, certains en font des selfie ou postent la photo de leur assiette sur Instagram, d’autres comme Jon Favreau en font des films. Carl Casper est un chef cuisinier talentueux, mais son boss (incarné par le merveilleux Dustin Hoffman !) s’entête à lui imposer un même et unique menu depuis des lustres et ne laisse place à aucune créativité. Fatigué de cette prison artistique et poussé à bout par l’article d’un critique, le cuistot démissionne et finit par se mettre à son compte. S’ensuit alors toute une traversée du sud des Etats-Unis avec son meilleur ami et son jeune fils à bord de son nouvel espace de créativité : un foodtruck. Une belle aventure gourmande et latino ! Dans cette comédie américaine, dont Jon Favreau est à la fois le scénariste, réalisateur et acteur principal, on nous vend du rêve, que ce soit avec l’audace professionnelle du chef devenant subitement autoentrepreneur ou avec les alléchantes images de nourriture que l’on nous met sous le nez pendant tout le film. Votre plan régime va être mis à rude épreuve !

John Wick, c’est le film d’action américain de la semaine et il marque le retour de Keanu Reeves ! (Bon, c’est vrai, on l’a vu à l’affiche cet été du film fantastique d’arts martiaux 47 Ronin donc il n’avait pas totalement disparu…) John Wick (le personnage interprété par Keanu Reeves) est un ex-tueur à gage repenti qui mène une vie tranquille. Depuis le décès de sa femme, il n’y a que deux choses auxquelles il tient réellement : sa petite chienne Daisy que sa femme lui a laissé et sa voiture, une Ford Mustang de 1969 (au cas où ça vous parle). C’est pourquoi lorsqu’un gangster russe s’introduit chez lui pour lui voler sa voiture et tue au passage sa chienne, John Wick voit rouge et crie vengeance. Pour protéger son fils, le fameux gangster russe, un big boss de la pègre met la tête du célèbre hitman à prix. John Wick va alors devoir faire face à une bande d’assassins sans merci afin de pouvoir obtenir justice. Et les bonnes vieilles habitudes ne vont pas tarder à revenir. He’s back !

Et si vous êtes plutôt dans l’ambiance Halloween cette semaine, vous pouvez toujours chercher une salle qui n’a pas peur de diffuser le film d’épouvante Annabelle !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité