September 26, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 31 décembre

Ça y est, on arrive au dernier jour de l’année 2014 !! Ce mercredi, ce sont donc les dernières sorties ciné de l’année !! Regardons si le 7ème art finit l’année en beauté pour le réveillon… Cette semaine à l’affiche, on retient The Riot Club, Cold in July et Une heure de tranquillité.

Avec The Riot Club, bienvenue dans le meilleur -et surtout le pire- du cercle très fermé de la haute société britannique. Après Une éducation et Un jour, la réalisatrice danoise Lone Scherfig nous plonge dans les dérives d’un club étudiant d’Oxford secret et ultra élitiste. Les membres du Riot Club sont jeunes, riches et beaux. Ils étudient dans l’une des meilleures universités du monde. Ils sont l’élite, et ils le savent. Ce statut, ils en usent et en abusent pour leur seul amusement. Au-delà des traditionnels bizutages et orgies en tous genres, les jeunes privilégiés désirant appartenir à la précieuse élite vont se laisser entraîner dans tous les excès possibles, jusqu’à ce que l’irréparable ne se produise… Côté casting, on retrouve deux acteurs de la saga Hunger Games (Sam Clafin, qui y incarne Finnick Odair et Nathalie Dormer, celle-ci étant néanmoins plutôt connue pour son rôle de Margaery Tyrell dans Game of Thrones), deux acteurs du film Pride (Ben Schnetzer et Freddie Fox), ainsi que Tom Hollander (alias Lord Beckett dans Pirates des Caraïbes). Quoi de mieux pour le Nouvel An qu’un film sur la débauche ?

Avec Cold in July, retrouvez un peu de l’ambiance de True Detective. Nous sommes dans une petite ville du Texas à la fin des années 80. Lorsqu’un inconnu s’introduit dans sa maison en pleine nuit, Richard Dane s’empare de son arme à feu et tire. L’intrus meurt, Richard devient un héros local. Fin de l’histoire ? Pas du tout. Peu de temps après, Richard Dane découvre qu’on lui a menti sur l’identité de l’homme qu’il a tué. Les choses deviennent alors de moins en moins claires et de plus en plus inquiétantes. D’autant plus qu’un étrange individu se met à roder dans les alentours et à menacer Richard Dane et sa famille. Qui était donc l’intrus abattu ? Et pourquoi la police-lui ment-elle à ce sujet ? C’est Michael C. Hall, alias Dexter, qui incarne le personnage principal de ce thriller franco-américain. Les fans de la série seront donc ravis de retrouver leur serial killer préféré. Cold in July a obtenu 11 nominations aux festivals, notamment dans les catégories du Grand Prix et du Prix du Jury au Festival du Cinéma Américain de Deauville de 2014. Un bon indice de qualité.

Avec Une heure de tranquillité, vous pourrez prendre en pitié Michel (Christian Clavier), un amateur de jazz (plutôt égoïste) qui tente désespérément de trouver un moment pour écouter tranquillement sa dernière acquisition. Le destin en ayant décidé autrement, il voit sans cesse débarquer chez lui des visiteurs qui l’empêchent de profiter de son nouvel album : il y a sa femme (Carole Bouquet) qui tient à lui parler de leur fils, ce même fils qui débarque à l’improviste, sa mère qui l’appelle sans arrêt sur son téléphone, la femme de ménage qui veut passer l’aspirateur, sa maîtresse (Valérie Bonneton) qui veut révéler leur liaison, l’ouvrier payé au noir qui fait ses travaux et la fête des voisins qui s’invite dans son salon… Devenant de moins en moins patient et de plus en plus frustré, Michel a bien du mal à garder son calme et sa bienséance. Pas sûr qu’il arrive à garder de bonnes relations avec son entourage à l’issue de cette journée… Et le tout, à cause d’un simple album de jazz. Adaptée de la pièce de théâtre du même nom, cette comédie française est signée Patrice Leconte, le réalisateur des comédies cultes Les Bronzés, Les Bronzés font du ski et Les Bronzés 3. Vous avez donc une idée de l’aventure dans laquelle vous vous embarquez.

Sur ce, on vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année. Je vous épargne le fameux « à l’année prochaine ! » ou pas ?

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité