July 16, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 5 novembre

C’est reparti avec les nouvelles sorties du grand écran. Cette semaine, on a retenu notre attention pour quatre films en particulier : le grandiose Interstellar, le thriller Paradise Lost, le stressant ’71 et le mystérieux drame Une nouvelle amie.

Interstellar. C’est LE film à voir cette semaine. Il n’est pas encore sorti que tout le monde en parle déjà, et cela pour plusieurs raisons : 1. Le film est signé Christopher Nolan (le réalisateur de Inception et The Dark Knight Rises), 2. Matthew McConaughey (qui a impressionné Hollywood dans True DetectiveLe Loup de Wall Street et Dallas Buyers Club) y tient le rôle principal avec Anne Hathaway et Jessica Chastain, 3. C’est Hans Zimmer qui a composé la bande originale du film, et 4. Le thème abordé fascine depuis la nuit des temps. Mais de quoi parle donc ce film de science-fiction ? Pour sauver l’humanité, condamnée sur une planète Terre qui se meurt, une équipe part explorer d’autres galaxies à la recherche d’une solution. Un voyage interstellaire rendu possible par la découverte de trous de ver. Pour plus de réalité scientifique, Christopher Nolan a fait appel à des experts en la matière (notamment un astronaute et un physicien). Quant aux images du film, elles s’annoncent grandioses (on vous laisse juger par vous-même en regardant la bande annonce).

Paradise Lost. Après Hunger Games, Josh Hutcherson se retrouve encore en galère pour sauver sa peau, mais cette fois-ci, c’est dans un tout autre milieu : celui d’un baron de la drogue. Nick (Josh Hutcherson) est un jeune canadien qui rejoint son frère en Colombie dans les années 1980 pour installer un camp de surf. Une vie de rêve dans un décor paradisiaque. Mais sa rencontre avec une jolie fille du coin va l’amener à entrer dans la famille d’un gros trafiquant de cocaïne (Benicio Del Toro), aussi riche que dangereux, et son bout de paradis va vite se transformer en enfer. Il s’agit de la première réalisation de l’acteur italien Andrea Di Stefano (vu notamment dans le thriller français avec Sophie Marceau et Monica Bellucci Ne te retourne pas). Il signe ici un thriller français, belge et espagnol tiré de faits réels autour du célèbre trafiquant appelé Pablo Escobar. Mais au-delà du biopic, il s’agit de la croisée de deux vies : celle de Pablo Escobar et celle de Nick (un personnage fictif inventé pour les besoins du film).

’71. Le titre fait référence à l’année 1971, date à laquelle l’Irlande du Nord est en pleine crise. A Belfast, c’est même la guerre civile et des soldats britanniques y sont envoyés pour calmer le jeu. Après une embuscade, l’un d’eux se retrouve séparé de sa patrouille et devient la proie de la résistance irlandaise. C’est alors une véritable chasse à l’homme qui commence et le jeune soldat va devoir lutter pour sa survie. Entre le film de guerre et le thriller, le scénario va au-delà du contexte historique irlandais pour exploiter le thème plus général des conflits et de leur impact sur la population. Il s’agit du premier long métrage du cinéaste britannique Yann Demange et c’est l’un des acteurs phares de la série britannique Skins que ce dernier a choisi pour incarner le rôle principal, à savoir l’acteur Jack O’Connell (II), que l’on a également pu apercevoir dans le récent drame Les Poings contre les murs. Peut-être le début pour lui d’une belle carrière… ‘71 a remporté le Prix du Jury au Festival international du film policier de Beaune 2014.

Une nouvelle amie. C’est le nouveau long métrage de François Ozon (le réalisateur de Potiche et de Jeune & Jolie) et il a, lui aussi, déjà fait parler de lui. Dans ce drame, on suit le deuil de deux proches d’une femme décédée. D’un côté, il y a la meilleure amie, Claire (interprétée par Anaïs Dumoustier), qui tombe en dépression et voit ses sentiments pour le mari de la disparue refaire surface, créant alors des tensions au sein de son propre couple. De l’autre, il y a ce mari, David (incarné par Romain Duris), qui réagit d’une manière bien différente pour faire son deuil, voire d’une manière troublante… Mais vous en dire plus, ce serait gâcher toute la surprise. Tout ce qu’on peut vous dévoiler à ce stade, c’est que Romain Duris est transformé dans ce film, qu’il y aura aussi des moments comiques et qu’en plus du thème du deuil sont abordés ceux de la famille, du transgenre et de l’amour.

Alors, lequel de ces quatre aventures oserez-vous tenter ?

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité