May 24, 2018

Let’s Sing 2016, n’oubliez pas les paroles

Genre ultra représenté sur la précédente génération de consoles, le party game est un peu passé à la trappe depuis l’arrivée de la PlayStation 4 et de la Xbox One. Après deux ans de bons et loyaux services, lesdites consoles accueillent aujourd’hui Let’s Sing 2016. La première chose à savoir est qu’il existe deux versions différentes d’une titre, baptisées Hits Français et International. Si la seconde est celle proposée un peu partout dans le monde, avec une playlist comportant énormément de hits récents, la version réservée à nous autres Français comporte des titres beaucoup plus anciens pour certains.

Voici sans plus tarder la playlist de Let’s Sing 2016 Hits Français :

  • L’Amour à La Machine – Alain Souchon
  • Libérée Délivrée – Anaïs Delva
  • Soulman – Ben L’Oncle Soul
  • Sur Ma Route – Black M
  • Le Portrait – Calogero
  • A Sky Full of Stars – Coldplay
  • Je Suis Tombé Sous Le Charme – Christophe Maé
  • Double Je – Christophe Willem
  • Dernière Danse – Indila
  • SOS – Indila
  • All Of Me – John Legend
  • Femmes… Je Vous Aime – Julien Clerc
  • Andalouse – Kendji Girac
  • Le Graal – Kyo
  • Belle Ile En Mer – Laurent Voulzy
  • Avenir – Louane
  • Juste Une Photo De Toi – M.Pokora
  • Bella – Maître Gims
  • J’me Tire – Maître Gims
  • Uptown Funk – Mark Ronson Feat. Bruno Mars
  • Hoy Somos Más – Martina Stoessel
  • All About That Bass – Meghan Trainor
  • Boum Boum Boum – Mika
  • Mirza – Nino Ferrer
  • Mistral Gagnant – Renaud
  • Désolé – Sexion d’Assaut
  • Chandelier – Sia
  • Et Alors – Shy’m
  • Clown – Soprano
  • Cosmo – Soprano
  • Le Sens De La Vie – Tal
  • Le Jerk – Thierry Hazard
  • Pas Là – Vianney
  • Tourner La Page – Zaho
  • On Ira – Zaz

35 titres dont pour la version française, idem pour la version internationale. Et c’est tout, aucun titre n’étant disponible en téléchargement pour venir compléter un peu la playlist. Si certains apprécieront le fait de ne pas se sentir piégés par un éditeur qui propose du contenu payant alors qu’on paye déjà le soft au prix fort au départ, certains autres regretteront simplement le fait de ne pas pouvoir prolonger outre mesure leur expérience moyennant une poignée d’euros. La tracklist de départ est assez sympathique, avec des artistes comme Soprano, Kendji ou encore Maître Gims qui se destinent principalement à un public jeune, cœur de cible du produit. On aurait toutefois aimé un tout petit peu plus de variété, apportée en partie par les titres internationaux (Coldplay, Meghan Trainor, …) mais tout de même limitée.

Du côté du jeu en lui-même, l’expérience est très bonne. Le micro fourni avec le titre est de bonne qualité, sans atteindre celle d’un micro professionnel bien évidemment. Il détecte très bien les voix, peu importe son timbre, vous forçant ainsi à ajuster votre tonalité pour coller au mieux à la musique, là où certains autres titres/micros sont beaucoup moins regardants. Il faut pour cela suivre les courbes qui s’affichent à l’écran, ce qui ne manquera pas de vous tirer quelques notes à faire saigne les oreilles de vos voisins par moments !

Let’s Sing 2016 propose différents modes de jeu, histoire de varier les plaisirs durant vos soirées. Notre petite préférence va au mode Par Coeur qui va vous plonger dans un « N’oubliez pas les paroles » vidéoludique. Les paroles des chansons disparaissent par moments, vous obligeant à puiser dans votre mémoire pour tenter de reconstituer tout ça. Les professionnels de la chanson française pourront basculer également sur le mode Expert dans lequel toute indication disparaît de l’écran. A vous de caler paroles, tonalités, etc. pour briller devant vos proches ! Un dernier mode pour les amateurs de scoring est également de la partie. Réussirez-vous à caler votre nom en haut de l’affiche ?

Allez, on finira par un petit mot sur la navigation, point clef de ce genre de softs, qui est ici très efficace. Si on a aimé le fait de pouvoir jouer avec nos proches, dans notre salon, en nous faisant passer le micro, certains pourraient en revanche regretter l’absence d’un mode de jeu en ligne.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité