January 23, 2019

TEST – Let’s sing 2019

A l’approche des fêtes de fin d’année, quoi de mieux que de sortir des party games pour les longues soirées d’hiver… et ça Ravenscourt et Voxler l’ont bien compris.

Pour ne pas déroger à la règle, voici donc le test de l’édition 2019 du jeu de Karaoké qui est paru le 30 octobre 2018 sur Playstation 4.

Karaoké game en puissance, les jeux « Let’s sing » profitent depuis quelques années de l’absence de renouveau de Sony et son Singstar sur Playstation 4 pour prendre une place de plus en plus mérité en tant que leader du marché.

Une Playlist version « NRJ Music awards »

Cette année encore, la playlist est orientée « grand public », avec 40 titres dont 25 en français et 15 en anglais. On aime ou on déteste, mais cela à le mérite de correspondre aux titres entendus le plus souvent à la radio, et dont on a déjà le refrain en tête. On retrouve du Soprano, du Maître Gims, du Christine & the Queens, et Christophe Maé, qui côtoient du Brassens, Goldman, ou Rita Mitsouko dans les titres plus anciens. Côté anglophone, on a le droit à Bruno Mars, Shawn Mendes, Lady Gaga à côté des classiques Queen, ABBA, et No doubt ( déja vu dans les singstars). De quoi faire participer toute la famille.

La playlist cuvée 2019

On peut également étendre la playlist de départ, en achetant des packs de chansons sur le store en ligne, au coût de 4,99 € pour un pack de 5 chansons, avec des thématiques comme « Années 80 », Legendary Hits’, etc.

Pour la sortie de la version 2019, deux nouveaux packs sont disponibles à l’achat avec un best of 80 vol 2 et un best of 90.

Il est toujours impossible de faire des achats à l’unité comme on peut le faire dans le Singstore chez la concurrence, et ça reste dommageable.

Le gros point noir est que l’achat de packs est ancré à la version du jeu acheté. Il n’est pas possible de profiter d’un pack acheté sur la version 2018/2017 dans la version 2019 et vice versa. Il vous faudra donc acheter 3 fois le même pack si vous voulez chanter vos chansons favorites, sans changer de cd… Il existe aussi un « season pass » permettant d’obtenir de nouveaux packs gratuitement, mais pour l’instant, cela n’a pas grand intérêt vu son tarif, et le nombre de packs disponible. Il est fort peu probable de voir de nouveaux packs pour la version 2019 au vu de ce qui a été mis a disposition pour les années précédentes.

La tournée des modes version 2019

La première version de Let’s Sing apparue sur PS4 était la version 2016, et nous avons eu le droit à chaque nouvel opus à des changements de menus et de l’interface de jeu. La version 2019 apporte donc quelques nouveautés, et pour commencer un nouveau menu, présentant 5 modes de jeux distincts.

En plus des modes de jeux, on a accès à quelques options supplémentaires, comme la personnalisation de son profil, l’accès au playstation store, et le menu d’options.

A noter, un problème de lisibilité, il n’y a aucun indicateur visuel (cadre en surbrillance, changement de couleur,…) du menu sélectionné, on a l’impression de patauger un peu pour accéder à son profil, ou retourner sur une brique de menu.

Voyons à présent plus en détails, les différents modes de jeux :

  • Mode classic

Le cœur du jeu, on a ici accès à l’intégralité des chansons du jeu dès le départ. On peut ainsi écouter un extrait de la chanson, choisir en fonction de la difficulté, et trier la liste selon le genre, l’artiste, l’année ou le titre de la chanson.

On a également la possibilité de comparer ses scores avec sa liste d’ami, ou le classement mondial. A noter qu’en jeu la difficulté indiquée est plutôt cohérente avec la difficulté de la chanson au niveau des placements/hauteurs de notes a respecter, et du débit de la chanson. C’est un bon point qui permet de se lancer rapidement dans une chanson même pour des débutants, sans avoir peur du ridicule.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois chaque chanson terminée, on débloque celle ci pour le mode Juke Box. On passe également des niveaux après cumul des points gagnés sur chaque chanson, ce qui permet d’être rétribués par de nouveaux avatars (au look peu inspiré, cela dit) ou des mixtapes vierges supplémentaires pour le mode Jukebox.

  • Feat.

Cette fois, c’est à 2 joueurs (ou 1 joueur vs l’ordi) que l’on va reprendre les chansons. Chacun chante a son tour une partie des couplets, le texte étant entouré par la couleur du joueur qui devra chanter, et certains passages sont à chanter en duo, avec un compteur d’harmonie qui se déclenche pour essayer de devenir les nouveaux Fréro Delavega.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est un mode plutôt sympa, même si on dénote parfois un manque de lisibilité pour déterminer le bon moment pour chanter. Je recommande d’avoir chanté déjà quelques fois les morceaux en mode classique pour mémoriser les paroles, et n’avoir plus qu’a se concentrer sur le timing pour chanter au bon moment.

  • Mode mixtape/mixtape créator

Il avait tout pour plaire, ce mode qui aurait pu être appelé « Medley » ; on a le choix entre des mixtapes de 5 titres prédéfinis ou de créer nos propres mixtapes en choisissant dans la playlist du jeu. Le but étant de chanter jusqu’à 4 joueurs sur cet ensemble de 5 chansons sur des extraits uniquement, avec une évaluation non plus basé sur des points attribués a chaque note, mais pour un ensemble de couplets chantés avec succès ou non, et qui donne à la fin des cassettes qui ont valeur de points. Cela permet de réduire un peu la différence de niveau entre joueurs, et c’est sympa si on est nombreux…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais la mauvaise idée, a été de couper quelques secondes entre chaque titre pour donner le score intermédiaire, ce qui est assez frustant et ralentit le jeu. Au final, on a un faux enchaînement de 5 titres de 30 secondes, qui frustrent à chaque pause, dommage !

  • Mode juke box

Comme son nom l’indique, on est face à un Juke Box. On choisit nos titres, on démarre la lecture, et hop on est sur VEVO/Youtube/plateforme de clips en ligne !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est nécessaire d’avoir chanté au moins une fois le clip en mode classic pour le débloquer dans ce mode.

Et en bonus, on a le droit aux clips sans le filtre grisâtre et dans leur intégralité !

Un petit plus aurait été d’avoir en plus les paroles en bas de chaque chanson, pour faire un karaoké sans contrainte de scoring, mais cela reste un détail.

  • World contest

La grosse nouveauté de cette année, un ajout multijoueur dans la franchise.  On nous propose donc une liste de 5 chansons prétendument chanté auparavant par un autre joueur, et sur laquelle on va devoir essayer de battre le score. Entendons nous bien, il n’y a pas de retour de voix de l’autre chanteur car on n’est pas en direct. Et je dirais tant mieux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par contre, on se retrouve avec le paradoxe de l’œuf et de la poule… car on ne peut pas nous même choisir un titre pour le chanter en multi, donc comment le jeu décide, et comment les premiers joueurs ont pu enregistrer leur score ? Mystère, même si au vu du choix, du level, et des pseudos de certains adversaires (ex : xxxx »beta »), on soupçonne que le jeu génère aléatoirement des chansons avec un bot, et qu’on défie en fait pas vraiment des adversaires humains, en attendant peut être que les serveurs soient remplis d’un nombre suffisamment conséquent pour ne plus passer par ce procédé un rien étrange pour un jeu multijoueur. Ça n’empêche que l’idée est sympa, il ne manque plus qu’un choix du titre, pour pouvoir montrer au monde entier comment on maîtrise sur « Belinda ».

Et si on chantait ?

C’est bien beau tout ça, mais comment on chante ?

C’est tout simple, grâce à une bonne compatibilité avec pléthores de périphériques.

Vous pouvez bien entendu utiliser les micros que vous avez pu acquérir en même temps que le jeu si vous avez choisi la version bundle, mais rien ne vous empêche de ressortir les micros des versions précédentes, bien évidement.

Vous pouvez également utiliser l’application sur vos téléphones (compatible android/ios), qui a le mérite de fonctionner correctement également et de manière simple. La version 2019 d’ailleurs est compatible avec toutes les consoles de jeux sans distinction, ce qui n’était pas le cas pour les versions précédentes où il fallait prendre une appli dédié spécifique à chaque console. Même si peu de gens doivent avoir le même jeu sur différentes plateformes, j’imagine qu’on puisse acheter une année le jeu sur une console, et la suivante sur une autre.

Le summum restant les micros sans fil de singstar sur PS3 qui sont toujours compatibles, ce qui est une excellente nouvelle(même si ces micros sont quasi introuvables en neuf !).

Une fois prêt, vous choisissez la chanson et c’est parti !

Le but étant de poser sa voix à la bonne hauteur sur les bulles de chants, ce qui permet de faire des points, et plus on réussit des passages sans fautes, plus le multiplicateur de points augmente, jusqu’au niveau x5 qui permet de faire grimper le score très vite. Et pas de panique si vous loupez un passage, le multiplicateur redescend également progressivement.

Il y également parfois des bulles dorées, qui sont généralement des notes plus difficile à tenir pendant plusieurs secondes, et qui donne un bonus de point conséquent si vous réussissez à l’exécuter a la perfection.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certaines chansons ont des passages « rappées », qui demande simplement d’arriver a tenir le flow des paroles, sans tenir compte de la justesse (par exemple le titre de MHD).

On regrette que certaines chansons soient censurées, car lorsqu’on est à fond dans la chanson, et qu’un blanc sonore apparaît, ça fait très bizarre, et on risque de perdre le rythme. Par exemple dans Formidable, Stromae ne dit plus « Putain »…

Au final, seul ou à plusieurs, le fun est présent, et on enchaîne sans fin les chansons que l’on préfère pendant des heures, sans aucun problème.

Conclusion

Le jeu de chant parfait n’existe pas. Que ce soit au niveau des playlists ou des modes de jeux, il y a du bon et du mauvais chez tout le monde.

L’important est la reconnaissance de la voix, l’accessibilité du jeu pour toute la famille, et une variété de titres classiques et modernes qui permet à tous de passer une bonne soirée.

Let’s Sing 2019 rempli donc l’objectif principal, si la playlist vous convient, foncez ! Dans le cas contraire, n’hésitez pas à vous tourner vers les versions précédentes qui sont toutes aussi d’excellentes factures.

Les principales nouveautés de cette version :

  • Le retour du multiplicateur de score qui permet d’augmenter son score en maîtrisant les chansons. Étrangement disparu dans la version 2018 (mais existe dans les versions précédentes).
  • Le mode multijoueur qui ajoute un peu de
  • l’application smartphone multi-consoles

Par rapport aux versions antérieures, on peut noter quelques points dommageables, comme :

  • la disparition du réglage entre votre voix et le retour son de la chanson. Le jeu recommande passer en mode « Jeu » sur votre TV, si un tel mode existe, mais personnellement c’était déjà le cas, et le décalage est bien présent.
  • La disparition du texte en haut de l’écran pour le deuxième joueur, ce qui oblige soit à lire le texte dans les bulles (mais trop petit et découpé de manière non fluide), ou de lire en bas de l’écran. Ça n’est pas très naturel, et on perd un peu la visu sur la hauteur des notes à placer. Bien entendu à force de connaître les chansons on sera moins handicapé par ce point, mais ça reste déroutant au début.
  • Un filtre gris a été ajouté sur les chansons, probablement pour mettre en valeur les bulles de chants. Cependant, il est trop sombre et occulte un peu trop la vidéo. Dommage pour les spectateurs qui peuvent aimer regarder le clip pendant que les autres chantent…
  • Placement dans les menus pas très lisible, dans la version 2018, c’était bien mieux.
  • Les avatars au look … spécial. Sauf les voxsingers qui ressemblent aux célèbres Daft Punk. On préférait presque les animaux de la version 2018.
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité