October 24, 2018

Alcools de Guillaume Apollinaire

Ce recueil de poèmes n’a pas de quatrième de couverture. Je me contenterai donc de dire, afin de le présenter brièvement, qu’il rassemble parmi les poèmes les plus connus qu’a écrit Apollinaire. De plus, aux éditions Gallimard, le recueil contient aussi Le BestiaireLe Bestiaire suit une construction régulière : un poème concerne un animal, et ce poème est un simple quatrain.

Je dois avouer ne pas m’y connaître beaucoup en poésie, c’est pourquoi il m’est dur de construire une critique sur ce recueil et si je dis des bêtises, je compte sur quelqu’un pour me le dire (j’ai étudié certains poèmes en cours malgré tout) … Je sais cependant qu’Apollinaire était une figure importante de l’esprit nouveau, et on peut le ressentir à travers ce recueil. En effet, certains poèmes sont véritablement magnifiques et touchants, comme La Chanson du Mal-AiméAutomne MaladeNuit RhénaneZone … On retrouve dans certains poèmes des expressions assez … étranges, des néologismes, montrant sa rupture avec le style classique, avec notamment la présence du mot « Kirikiki » au début de Rhénane D’automne.

Apollinaire considérait l’automne comme étant sa saison mentale, c’est pourquoi bon nombre de ses poèmes y font allusion. Pourquoi l’automne ? Je ne crois pas qu’il se soit plus justifié sur ce propos, mais, sans vouloir trop m’avancer, je pense que c’est parce qu’il était un grand nostalgique, et l’automne est la saison où la nature se meurt.

Le manuscrit

Le manuscrit

Nombreux de ses poèmes font aussi des allusions à ses différentes femmes : Annie Playden et Marie Laurencin notamment. Et, comme l’indique le titre, l’alcool (ou tout du moins l’ivresse) y est souvent citée également. Cela donne un touche d’irréel à ces poèmes.

Étrangeté, le poème Chantre n’est composé que d’un vers que voici : « Et l’unique cordeau des trompettes marines ». Un vers que je n’ai jamais compris. Comme nombreux vers de ses poèmes.

Cependant, Apollinaire reste un personnage assez curieux et énigmatique, et bon nombre d’allusions restent cachées à nos yeux dans ses vers. Seul lui pouvait les comprendre …

Certains de ses poèmes échappant à ma compréhension et n’étant pas un grand friand de poésie, je ne peux pas mettre une très bonne note à ce recueil étant donné que c’est l’oeuvre complète que je critique. Néanmoins, certains poèmes sont très beaux et touchants. Bien qu’étant un personnage particulier, on ne peut pas lui nier un certain talent.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité