July 20, 2018

Beautiful Stranger

Beautiful-Stranger_book_fullAprès un Beautiful Bastard qui a su rencontrer un succès presque aussi retentissant que 50 nuances de Grey, dire que Beautiful Stanger était attendu relève de l’euphémisme. On y retrouve Sara, amie de Chloé et Bennet (les deux héros du premier opus), une jeune femme qui a tout plaqué à Chicago, y compris un homme qu’elle aurait du délaisser depuis longtemps, pour venir s’installer à New York. Là, elle veut reprendre sa vie en main, prendre enfin le contrôle de son existence et cesser de se faire mener en bateau par la Terre entière. 

Au cours d’une soirée en boîte de nuit entre filles, l’alcool aidant, elle se laisse aller dans les bras de Max. Alors qu’elle avait décidé de mener une vie sans hommes, elle va se retrouver totalement fascinée par cet homme à femmes, entrepreneur à succès, connu de tout New York. Du côté de Max, c’est également le déclic. Habitué des relations multiples, des soirées sans lendemains, il ne peut décrocher de Sara et va entrer dans une relation sexuelle régulière avec cette femme qu’il va laisser le maîtriser.

Si on retrouve ici la plume des auteurs de Beautiful Bastard, toujours aussi efficace pour parler de sexe de manière cru, sans rentrer dans un délire trop trash, on n’a un peu moins apprécié le caractère beaucoup trop lisse des deux personnages, avec des situations qu’on voit arriver à des kilomètres, des scènes que l’on imagine en amont et qui se réalisent sans surprise, particulièrement pour le dénouement du récit. Malgré tout, on se prend toujours au jeu, on aime les ébats bruts des deux amants qui rythment admirablement bien le roman. L’absence totale de préliminaires, des scènes de sexe rapides et sans complexe viennent apporter quelque chose à ce bouquin que les amateurs du genre dévoreront d’une traite.

Sara est une femme intelligente, sûre d’elle, qui sait où elle veut arriver mais qui finit toujours par tomber dans le piège de Max, le british séducteur, incarnation de l’homme viril au même titre que Bennet dans le premier tome, pour notre plus grand plaisir. Un Max qui aime prendre en photo leurs ébats, mais aussi le goût du risque, le voyeurisme et l’exhib. Au final, ce deuxième tome, s’il n’égale pas son prédécesseur, reste un excellent bouquin pour tous les amateurs d’érotisme.

Beautiful Stranger est disponible aux éditions Hugo & Cie au prix de 17 euros.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité