July 19, 2018

Danse Noire de Nancy Huston

danse_noire_nancy_hustonSeptembre approche, et avec lui, la rentrée. Pour les enfants, de retour sur les bancs de l’école, mais également pour les amateurs de littérature, qui se plaisent chaque année à découvrir les ouvrages de la rentrée littéraire. Parmi les livres sélectionnés, Danse Noire de Nancy Huston n’est certainement pas le moins original. Ecrivaine franco-canadienne, Nancy Huston n’en est plus à faire ses gammes, elle qui est à l’origine de nombreux essais et romans, dont plusieurs ont été plébiscités par la critique. Certains se souviennent ainsi de Lignes de faille, lauréat du prix Fémina et France Télévisions en 2006.

Pour ce nouveau roman, on retrouve Milo Noirlac, scénariste québécois qui s’éteint lentement sur son lit d’hôpital. Afin de lui rendre hommage, son ami et amant, le réalisateur Paul Schwarz, décide de créer, avec lui, un film retraçant son incroyable parcours. Tout au long de l’ouvrage, on suit alors le dialogue entre les deux hommes, cherchant à retranscrire de la meilleure des manières les années passées. Apparaît alors ce qui différencie Danse Noire de bon nombre de romans. On y retrouve de nombreuses indications scéniques énumérées par le réalisateur qui, au fil des pages, parviennent à faire du lecteur d’un livre le spectateur d’un film qui se construit sous ses yeux. Autre particularité : la présence de dialogues, rédigés en anglais et sous-titrés en québécois, qui apporte un lot d’authenticité supplémentaire, même si celle-ci pourrait déplaire à certains.

Comme elle l’a fait par le passé, Nancy Huston livre ici un roman à trois niveaux, qui nous amène d’abord à se glisser dans la peau de Neil Kerrigan, le grand-père de Milo, alors en pleine rébellion à Dublin contre l’occupant britannique. On se retrouve ensuite plusieurs années plus tard, dans la peau d’Awinata, résidente indienne d’un bordel de Montréal, qui nous fait découvrir les bas-fonds de la ville et les pratiques sordides qui l’accompagnent. D’une nuit de travail comme un autre naîtra Milo, nous amenant à la troisième partie de notre roman, celle de l’enfance de ce héros désormais sur son lit de mort. Une enfance difficile au cours de laquelle il finira par se retrouver élevé par Neil, son grand-père. Les trois histoires s’imbriquent alors, et le film des aventures de Milo prend ainsi tout son sens. Les fils du récits sont brillamment entremêlés et chaque scène, chaque lieu apporte son lot de nouveautés et de vie à un roman maîtrisé de bout en bout.

Nancy Huston, par son talent pour nous raconter une histoire originale aussi bien dans le fond que dans la forme, fait indéniablement partie des auteurs sur qui il faut compter au cours de cette rentrée littéraire. Danse Noire est un roman à ne pas manquer pour tous les curieux.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site EntreeLivre.com pour y retrouver d’autres critiques sur le livre.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité