September 26, 2018

La valse lente des tortues de Pancol

la_valse_lente_des_tortues_katherine_pancolLa valse lente des tortues est le deuxième livre d’une trilogie débutée par Katherine Pancol avec Les yeux jaunes des crocodilesS’il est bien un tome d’une trilogie que l’on peut redouter, il s’agit du second. En effet, le second peut nous décevoir après une belle révélation, mais il peut également confirmer une bonne impression.  J’ai lu plusieurs avis sur ce deuxième opus, et la plupart, bien qu’ayant beaucoup aimé le premier, ont encore plus aimé le second. Il en va de même pour moi (et non, ce n’est pas parce que je suis un mouton si vous vous posez la question !).

Tout d’abord, après avoir été agréablement surpris par Les yeux jaunes des crocodiles, j’étais heureux d’avoir la suite en ma possession afin de poursuivre mon épopée en compagnie de ces personnages, personnages auxquels je me suis attaché.

Les sentiments des personnages sont plus en avant dans ce tome, ce qui nous permet de mieux les cerner, de mieux les apprécier, ou de mieux les détester. Ainsi, Hortense qui semble être une peste sans scrupules dans le premier tome a gagné ma sympathie dans celui-ci. Henriette reste, par contre, une vieille aigrie insupportable. Pancol a su admirablement bien faire mûrir ses personnages, leurs sentiments, l’évolution de ceux-ci en fonction de leur vécu, etc.

Derrière un style qui peut paraître léger et simple, La valse lente des tortues regorge de belles phrases, de morales sous-jacentes. Des phrases dans lesquelles tout le monde peut se reconnaître. Quelques exemples : « La vie c’est souvent un chemin de plaies et de bosses. C’est rarement une promenade tranquille. » ou encore « Femme en beauté, homme embusqué. »

J’aime beaucoup ce type de romans qui traite de sujets dits classiques, de personnages dont on se plonge dans le quotidien, dont on partage les sentiments, les hésitations. Des romans qui, au final, ne parlent de rien, et en même temps de tout.

Un second tome que l’on peut appréhender, mais que j’ai préféré au premier. Il est plus « adulte » que ce dernier. Une très belle ballade en compagnie de ces personnages.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité