July 22, 2018

L’hiver du monde de Ken Follett

Enfin, le tome 2 de la trilogie « Le siècle » , un des livres les plus attendus de l’année, est en librairie. Après La chute des géants, dont l’action se déroulait durant la Première Guerre Mondiale, voici L’hiver du monde, qui relate des faits de la Seconde.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Ken Follett est un auteur gallois, né en 1949. Il a écrit quelques romans d’espionnage, mais c’est avec ses romans historiques qu’il se fait une réputation. Les piliers de la Terre (adapté sur le petit écran) et Un monde sans fin ont été vendu à plus de 20 millions d’exemplaires à travers le monde. La chute des géants s’est quant à lui vendu à 4 millions d’exemplaires, dont 500.000 en France.

L’hiver du monde est sorti en France le 11 octobre 2012. On y retrouve avec beaucoup de plaisir les personnages centraux du tome 1, ainsi que leurs enfants. Ce sont ces derniers qui vont devenir les héros de ce roman. Pour les lecteurs non avertis, l’auteur nous propose de suivre les aventures de cinq familles durant le XXe siècle à travers cette trilogie. Il y a ainsi une famille allemande, une américaine, une anglaise, une galloise et une russe. Pour plus de plaisir, ces familles sont parfois interconnectées et les aventures interagissent et se chevauchent.

L’hiver du monde se lit très bien et est très fluide. Les aventures sont à chaque fois passionnantes, comme nous y a habitué Mister Follett. Comme dans le tome 1, l’auteur a fait un réel effort de documentation. Les détails historiques sont donc nombreux. Le livre nous permet de revisiter l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale à travers la vie des familles protagonistes, de 1933 à 1949. On y retrouve des épisodes connus de tous, comme les atrocités de la montée du nazisme en Allemagne ou bien la course à l’armement nucléaire. Mais il y a également des évènements que les non férus d’histoire ne connaissent pas, par exemple la complexité de la diplomatie américaine à cette période ou encore la montée du fascisme en Angleterre.

En somme, un nouveau très bon roman historique de Ken Follett, qui a effectué un gros travail de recherche. Cela permet d’allier l’utile à l’agréable puisqu’en plus de passer un bon moment en lisant ce livre, on (re)découvre l’ampleur de l’atrocité de cette sombre période de notre histoire.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité