September 23, 2018

Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi, de J.R.R. Tolkien. Que penser de la nouvelle traduction ?

Nous y sommes, la nouvelle traduction française du Seigneur des Anneaux arrive à son terme : Le Retour du Roi est disponible dans les librairies. L’occasion de faire le bilan de cette nouvelle publication de l’œuvre la plus connue de J.R.R. Tolkien et de décrire notre expérience – notamment par rapport à la précédente traduction – vis-à-vis de ce dernier tome, riche en moments épiques.

L’inconditionnel de l’œuvre de Tolkien que je suis arrive donc à la fin de la lecture de cette nouvelle traduction qui restera certainement comme la principale contribution de Daniel Lauzon à cet univers si particulier. Non pas que son travail sur les tomes 3, 4 et 5 de l’Histoire de la Terre du Milieu soit à minorer, loin de là car c’est la fondation même de sa légitimité pour ensuite toucher aux œuvres plus connues de l’auteur. Mais les traductions du Hobbit et du Seigneur des Anneaux resteront certainement celles qui marqueront le plus une génération qui va découvrir ces textes à la lueur de cette nouvelle vision francophone.

Pour en revenir au Retour du Roi, ceux qui connaissent le film vont certainement comprendre mon ressenti en arrivant à la fin de l’ouvrage puisqu’il s’agit certainement du même sentiment : l’impression d’être arrivé au bout de quelque chose, avec une certaine émotion en voyant le chemin parcouru depuis le début. Le pari de départ de toucher à une œuvre aussi mythique que Le Seigneur des Anneaux et d’en changer la sonorité – notamment certains noms de personnage ou lieux cultes – était très risqué, surtout quand on connait le niveau d’exigence de la communauté francophone liée à cet univers.

Le résultat force le respect et ce dernier volume ne fait pas exception. Le ton voulu par Tolkien est brillamment retranscrit avec des adaptations françaises des références anglo-saxonnes très inventives. Ce point était vital dans le processus de retraduction – et pour toute traduction en général – pour rendre au mieux les ambiances, les sonorités pensées par l’auteur dans sa langue. Ainsi donc, on ressent très certainement ce que Tolkien a voulu faire ressentir à ses lecteurs et c’était bien là la clé de voute du succès de cette traduction.

Le Retour du Roi dispose également d’un petit « bonus » en soi puisqu’il permet d’avoir enfin une traduction unifiée entre les livres et TOUS les appendices – la précédente avait été effectuée par Tina Jolas et ne s’accordait pas avec le travail de Francis Ledoux. Nous avons donc enfin Le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux et les Appendices traduits par le même (excellent) traducteur, c’est quelque chose que les fans attendaient depuis longtemps et qui donne une plus grande lisibilité à l’œuvre dans notre langue, avec une harmonisation des noms de personnages et de lieux qui permettra de s’y retrouver. De même, pour les chercheurs qui consacrent leur temps ou leur carrière à l’étude de l’œuvre de Tolkien en version française, avoir une unification comme celle-ci rendra les recherches plus aisées. Cette édition devrait donc très certainement devenir la référence, tant pour les professionnels de l’œuvre que pour les passionnés.

Que dire de plus si ce n’est que ce travail de traduction n’est peut-être pas terminé. Daniel Lauzon l’a lui-même dit, une autre grande œuvre devrait logiquement suivre : Le Silmarillion. Pour l’instant, l’éditeur n’a pas encore annoncé son planning pour les prochaines parutions autour de Tolkien : Suite des tomes de l’Histoire de la Terre du Milieu ? Inédits, comme l’histoire autour de Beren et Luthien sortie en Angleterre ? Nouvelle traduction du Silmarillion ? Dans tous les cas, les prochaines années s’annoncent passionnantes.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité