Luxantis, que la lumière (ludique) soit !

Après nous avoir fait visiter le salon sens dessus dessous de la Famille Bric-à-Brac, Haba nous entraîne désormais dans la mystérieuse forêt des lumières où nous allons devoir trouver des objets enchantés pour lutter contre les créatures de l’ombre. Un changement de décor radical pour un jeu qui mise beaucoup sur son originalité. Découverte…

Juché sur les remparts du château de Luxantis, vous observez d’un œil méfiant l’orée de la forêt des lumières. Vous jureriez y avoir vu quelques créatures de l’ombre se dissimuler derrière les hauts chênes. Un nouveau mouvement suspect vous le confirme, c’est bien cette nuit que le château sera pris d’assaut. Vous vous hâtez de réunir vos troupes. Pour espérer vaincre les créatures de l’ombre, il faudra vous équiper des objets enchantés dissimulés dans la forêt des lumières. Une quête périlleuse mais nécessaire si vous voulez sauver le roi Nocturio…

Promenons-nous dans les bois tant que les feux follets n’y sont pas

Luxantis est un jeu coopératif qui entraînera les joueurs sur un immense plateau de jeu composé de lumières LED. Le principe en est d’une simplicité déconcertante. Il s’agira pour les joueurs de faire évoluer leur pion sur le plateau (composé de plus de 400 cases) en vue d’aller y collecter les objets enchantés qui leur seront utiles dans leur lutte contre les créatures de l’ombre. A chaque tour, le joueur pourra donc se déplacer de maximum cinq cases sur le plateau et s’il arrive sur un objet, il pourra en couvrir la représentation sur toutes les cartes Créature qui menace le château. Dès que tous les symboles d’une carte Créature sont recouverts, elle est défaussée et l’objectif est bien évidemment de se débarrasser de toutes les créatures avant qu’elles ne franchissent les remparts de Luxantis.

Et c’est tout ? Oui et non. Sur le fond, c’est aussi simple mais dans les faits, ça l’est un peu moins. En effet, la forêt des lumières est un véritable labyrinthe au cœur duquel vous ne pourrez compter que sur l’aide des bienveillantes lucioles. Celles-ci sont symbolisées par les lumières bleues et représentent donc les cases sûres sur lesquelles vous pourrez évoluer sans danger. Les lumières rouges en revanche sont les infâmes feux follets qui travaillent dans l’ombre (enfin pas vraiment dans l’ombre) pour la victoire des créatures. Au début du jeu, les lumières bleues s’allument brièvement et chaque joueur tentera donc de mémoriser un chemin sécurisé vers l’objet qu’il convoite. Le hic, c’est qu’après chaque déplacement, le joueur doit lancer le dé. Si les faces bleues et rouges font s’allumer respectivement les lucioles et les feux follets, la face tourbillon les fait changer de position ! Gare à celui qui tomberait sur un feu follet, ce serait le retour immédiat dans la clairière centrale ! Et que dire de la face Créatures de l’ombre qui rapproche un peu plus les ennemis du château ?

Quête épique ou promenade de santé pour aventurier débutant ?

Au niveau du matériel, Luxantis fait immédiatement mouche. La boîte de jeu est énorme et le concept de « chemin de lumière » fonctionne admirablement avec le jeune public ciblé. On sent vraiment le frisson courir le long de leur échine quand un tourbillon surgit et qu’ils redoutent que leur pion soit renvoyé dans la clairière centrale. Pour le reste, la mécanique originale ne cache pas un jeu qui peut sembler un peu facile. Seule une face du dé provoque un tourbillon et il n’y en a qu’une aussi pour faire avancer les créatures vers les remparts du château. A moins d’être affreusement malchanceux ou de ne prêter aucune attention aux sentiers balisés que vous indiquent les lucioles, il y a fort à parier que vos parties se solderont par des victoires (surtout si des adultes prennent part au jeu). A tous les coups, cela continuera de plaire aux plus jeunes mais pourrait aussi frustrer les joueurs un peu moins jeunes qui prendraient conscience qu’il n’y a pas grand péril dans l’attaque fomentée par les créatures de l’ombre.

Pour autant, le jeu prévoit quelques adaptations pour que la partie présente un niveau de difficulté plus élevé et gageons qu’après quelques expéditions dans la forêt des lumières, les joueurs conviendront rapidement de les appliquer. C’est une bonne chose car avec son originalité et son superbe matériel, Luxantis mérite de ressortir souvent sur les tables de jeu familiales.

Luxantis, un jeu de Kai Haferkamp, illustré par Stephanie Böhm et édité par Haba.

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : dès 6 ans

Duré moyenne d’une partie : 25 minutes

Acheter Luxantis : 39,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.