May 25, 2018

[MANGA] The Legend of Zelda : Four Sword Adventures, Perfect Edition par Soleil

Nouvelle parution pour les Perfect Edition de mangas Zelda avec ce qui sera probablement le dernier opus avant un petit moment : Four Swords Adventures. Alors, profitons de ce volume qui s’avère être une histoire seule, qui s’étale sur tout le tome, et qui propose donc une histoire qui se développe sur un grand nombre de pages – au contraire des autres Perfect qui réunissaient plusieurs adaptations, hormis Ocarina of Time. Voici mon avis sur Four Swords Adventures.

 

Une bonne adaptation au niveau scénaristique

L’histoire de l’adaptation manga reprend les bases générales de l’univers des épisodes vidéoludiques estampillés Four Swords. En fait, une bonne partie de l’histoire semble se référer à The Legend of Zelda : Four Swords, sorti sur Game Boy Advance avec le remake d’A Link to the Past alors que le manga prend le nom de l’opus Gamecube : Four Swords Adventures. Quoi qu’il en soit, l’univers de ces deux opus est le même. Vaati, le principal antagoniste qui cache la nature plus profonde du Mal dans cet épisode, est également le méchant principal dans cette adaptation.

Le point qui m’a particulièrement intéressé dans cette adaptation est le ton relativement libre qu’elle adopte. La trame semble beaucoup moins suivre à la lettre celle des jeux de l’arc Four Swords que les autres adaptations qui avaient parfois tendance à être un peu trop dans le cheminement « étape par étape » — sauf quelques cas particuliers. Ici, les développements scénaristiques suivent des lignes qui ne s’appuient pas fondamentalement sur la progression classique des jeux.

Il s’agit certainement de l’histoire globale adaptée de la manière la plus subtile et originale de toutes les intégrales que j’ai pu lire parmi les adaptations de Zelda. Les embranchements scénaristiques ajoutés par rapport aux jeux sont considérables et amènent une profondeur plus grande à cet univers et ses personnages.

 

Les quatre Link, une véritable plus-value

Un point qui n’était pas forcément développé dans les jeux : la psychologie des différents Link. En effet, dans cette histoire, le fait de retirer l’Epée de Quatre de son piédestal provoque le dédoublement du héros en quatre exemplaires – d’où le nom de l’arme en question. On se retrouve alors avec Link vert, rouge, bleu et violet, qui révèlent des spécificités propres à chacun, ce qui est une idée intéressante pour palier à la difficulté de différencier ces personnages dans un manga en noir et blanc.

Ceci étant, il m’est arrivé à quelques reprises de confondre les différents Link, entrainant une confusion dans la narration dont je m’apercevais quelques pages plus loin. Malgré ces petites mésaventures, le développement des personnages créé des situations qui donnent un relief appréciable aux péripéties auxquelles on assiste mais aussi à la fin, qui trouve une dimension plus émouvante grâce aux liens qu’ont tissé les Link entre eux. La fin de cette édition regroupe également des histoires parodiques en format très court qui sont tout à fait dans l’esprit du manga tout en lui donnant un ton plus léger.

L’édition Perfect par Soleil de ce Four Swords Adventures est, encore une fois, de très bonne qualité avec de bons matériaux – couverture rigide, bon papier, pages en couleurs, une très jolie jaquette par-dessus. A signaler que quelques bulles de dialogues n’ont pas été traduits, peut-être quelques coquilles donc ? En effet, certains personnages crient « Green » au lieu de « Vert » quand celui-ci est en danger. Rien de grave en tout cas.

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité