October 24, 2018

[MANGA] The Legend of Zelda : The Minish Cap et Phantom Hourglass, Perfect Edition par Soleil

Nouvel article concernant les mangas tirés de la franchise de jeux Zelda avec cette fois mon avis sur la dernière édition Perfect à date, celle regroupant les adaptations de The Minish Cap et Phantom Hourglass. Des volets qui ont bénéficié d’un traitement visuel spécifique pour coller à l’ambiance des jeux, comme vous allez le voir. Voici donc la review de ce volume.

 

Visuellement fidèle à l’original

Les deux opus originaux, sortis sur consoles portables – respectivement Game Boy Advance et Nintendo DS – adoptaient un style très inspiré de The Wind Waker, Phantom Hourglass en était même la suite directe. Retrouver ensemble les adaptations de ces deux opus en mangas dans cette édition Perfect est plutôt cohérent au niveau du dessin – les deux styles se ressemblent beaucoup – même s’ils ne se suivent pas scénaristiquement.

Comme d’habitude avec les éditions Perfect de la saga, les premières pages offrent un rendu en couleurs du plus bel effet. Oui, on sait, les mangas c’est pas en couleurs, mais quand même, on ne dirait pas non à des versions 100% en couleurs, simple avis personnel. Dans tous les cas, les deux histoires proposent un très joli style qui colle parfaitement à un Link aux réactions plutôt futiles et comiques – notamment lors de ses conversations avec Exelo, savoureuses.

A la manière de ce que nous ont proposé les précédentes adaptations en éditions Perfect, de petits bonus en fin de volume viennent agrémenter un contenu déjà très honnête pour le prix. Un plus non négligeable pour les amateurs et qui pourrait encourager les fans à se diriger en priorité vers ces versions plutôt que les classiques, pas forcément moins onéreuses en cumulé.

 

Des intrigues plaisantes, mais …

Pas de surprise, le scénario des deux épisodes est plutôt largement respecté et on aurait presque tendance à dire qu’il l’est un peu trop au pied de la lettre. Nous avons parfois trop l’impression d’assister à un voyage à étapes obligatoires qui s’enchaînent de manière relativement maladroite. Ce constat est surtout visible pour The Minish Cap où l’on voit un peu trop les transitions qui amènent à l’acquisition des éléments par Link alors que le voyage maritime de Phantom Hourglass passe plutôt mieux dans l’enchaînement des étapes de la quête.

Heureusement, on prend toujours plaisir à suivre l’avancement des aventures de notre héros et le tout se laisse suivre agréablement. Petit supplément intéressant : une histoire annexe qui raconte une partie de la relation entre [SPOILER] Exelo et Vaati, alors qu’ils sont encore maître et apprenti [FIN DU SPOILER] Un ajout qui allie humour et utilité scénaristique, selon nous.

Enfin, signalons que cette édition française est, comme d’habitude avec Soleil et cette gamme Perfect, de très bonne qualité, avec un bon papier et une reliure rigide du plus bel effet. Le petit marque-page ruban assorti à la couleur de la couverture donne à l’ensemble un aspect très classieux pour un prix modique. Encore une fois, du bon travail.

 

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité