May 22, 2018

Mange tes morts, de Jack Heath

Jack Heath est l’auteur de nombreux livres pour enfants. Avec Mange tes morts, comme le titre peut l’indiquer, le jeune écrivain Australien change totalement de registre et s’essaie au thriller. Après lecture, je peux d’ores et déjà affirmer que c’est une réussite.

Cameron Hall, adolescent de 14 ans, est kidnappé en sortant de l’école. Le kidnappeur exige une forte rançon. La police et le FBI font chou blanc, aucune piste ne semble se dessiner. C’est dans de tels cas que Timothy Blake, un civil aux capacités intellectuelles sur-développées intervient. Sa spécialité ? Résoudre les énigmes que personne ne peut solver. Son prix ? N’importe quel détenu qui vient d’être mis à mort fera l’affaire, à condition que Timothy puisse manger son cadavre. Cette enquête prend cependant bien des détours, et Timothy semble tomber sur un os (j’espère que vous avez le jeu de mots). L’instinct de notre enquêteur particulier sera-t-il le plus fort ou bien, comme le veut la loi de la nature, le prédateur a-t-il trouvé plus fort que lui ?

Le premier atout d’un bon thriller repose dans son suspense. De ce côté, l’auteur nous a comblé avec une intrigue à rebondissements et de l’action comme il le fallait. Si la fin est prévisible (pour moi) concernant le kidnappeur, les motifs qui se cachent derrière l’enlèvement et le justifient – entre guillemets ! – le sont bien moins.

Viennent ensuite les personnages. Jack Heath est parvenu à faire d’un monstre cannibale soumis à ses pulsions un personnage auquel on s’attache, sympathique et… pourvu d’une certaine humanité. Avec son intelligence, Blake permet de nous faire vivre des situations décalées et fait preuve de nombreux traits d’esprit appréciables dans ce roman globalement assez sombre. Malgré ses atouts, le protagoniste ne passe pas non plus pour un sur-homme et a ses propres démons, états d’âmes et faiblesses, notamment devant Reese Thistle, sa partenaire lors de cette enquête.

En bref, c’est un bon thriller, plein de rebondissements et qui nous tient en haleine. C’est tout ce que l’on demande à un livre de ce genre, si ce n’est que Mange tes morts rajoute une touche d’originalité fortement appréciable.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité