September 25, 2018

Mario Party 10, here we go !

Après des débuts très compliqués, la Wii U a l’an dernier connu de belles heures. Même si les chiffres restent assez décevants face aux ventes des PS4 et Xbox One (surtout pour une console sortie un an plus tôt), les arrivées combinées de softs comme Super Smash Bros. ou Mario Kart 8, couplées à une attente grandissante du retour de certaines licences, a permis à la dernière console de salon de Nintendo de sortir un peu la tête de l’eau. Parmi les jeux que l’on attendait, on retrouve Mario Party 10, nouvelle itération de l’inénarrable party game. La recette fonctionne-t-elle toujours aussi bien ?

Mario Party 10 boxartLe précédent épisode avait été moyennement accueilli par la presse et les joueurs, et on attendait de Nintendo qu’ils corrigent le tir pour ce nouvel opus. Ce ne sera malheureusement pas le cas entièrement, puisque le titre est loin d’être exempt de défauts. Comme à son habitude, la série – vieille de quinze ans désormais ! – propose de transposer le concept des jeux de plateau sur consoles. Mais, à l’instar de l’épisode 9, les joueurs ne se déplacent désormais plus de façon indépendante sur celui-ci. Tout le monde est embarqué à bord du même véhicule, et le but est de récupérer des mini-étoiles tout au long de la partie, en lançant le dé ou en gagnant des mini-jeux. Cela nuit un peu aux parties à mon sens, mais c’est une question de goût.

Du côté des modes de jeu, on en retrouve trois distincts, dont un réservé uniquement aux possesseurs d’Amiboo, les figurines à l’effigie des personnages clefs de Big N. On retrouve dans ce mode les sensations des vieux opus, avec des joueurs qui déplacent chacun leurs pions sur le plateau, et des mini-jeux réguliers. Assez sympathique, on regrette quand même qu’il pousse énormément à la consommation avec l’achat obligatoire des figurines, aussi jolies soit-elles. A côté de cela, on retrouve également le mode Bowser Party, proposant au joueur utilisant le gamepad d’incarner le grand méchant de l’univers Mario, contre une équipe composée des quatre autres joueurs. C’est réellement un mode plaisant qui change un peu de l’ordinaire et permet surtout de découvrir un gameplay asymétrique toujours très intéressant.

Techniquement, Mario Party 10 ne révolutionne pas ce qu’on a déjà vu sur Wii U. A l’image de Mario Kart ou SSB, on a droit à quelque chose de fin, lisse, mais restant dans l’ambiance ultra flashy et colorée de la licence. Le jeu fait donc le boulot, sans chercher à bouleverser les codes établis depuis des années et des années.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité