May 23, 2018

Mémoire d’ange, La potentielle – tome 1, de Michèle Beck

En cette rentrée littéraire, Conso-Mag a décidé de vous présenter « Mémoire d’Ange ». Un roman fantastique publié par la maison d’éditions Le Gâteau sur la cerise, qui compte pas moins de 384 pages et un petit carnet papeterie inséré contre la 3ème couverture. Premier roman de Michèle Beck, cette dame a acquis une renommée internationale dans le scrapbooking dans un premier temps, dont le blog vous parle certainement, « In my book world ».

Lily n’a que 17 ans quand elle perd sa maman. Ayant grandi avec l’absence totale du père, elle va désormais vivre avec sa tante maternelle célibataire et sans enfant. C’est le jour de l’enterrement de sa mère que sa vie va basculer pour se retrouver au milieu d’une guerre millénaire dans laquelle s’affrontent les anges et les démons.

Matthew est l’ange qui va la sauver lors de sa première attaque par un démon. Liés d’instinct, ils vont devoir faire face à de nombreux événements pour survivre. Lily considérée comme étant une potentielle, il faudra assurer sa protection jusqu’à ce que son avenir soit assurer pour s’allier aux anges. Un rapprochement – vous vous en doutez – qui permettra de donner une romance entre ces deux êtres. Amnésique, cet ange déchu semble avoir perdu ses ailes et va tout faire pour être délivrer de ce sort maléfique.

Les affrontements, les adversaires s’enchaînent pour donner une aventure extraordinaire et intense. Un rythme soutenu et un style d’écriture très fluide permettant de dévorer cette lecture. Les chapitres sont courts, les actions se suivent à une allure qui nous entraîne toujours plus vite dans ce roman.

Un préface qui nous met dans l’ambiance direct. Une fiction qui se déroule en France pour une fois. Une nouveauté dans ce registre pour ma part et dont les scènes se passent essentiellement dans la ville de Lyon. J’ai relevé tout de mêmes quelques imperfections dans la démarche de l’ange à la rencontre de diverses personnes permettant de l’aider. Pourquoi rencontrer tant de monde aux spécialités si différentes. Ceci dit, je n’ai pas été gênée tant que cela dans ma lecture car j’ai découvert plusieurs références. J’aurai apprécié cependant un lexique à la fin du tome, pour nous rappeler les noms des personnages, leurs camps, leurs spécificités.

Un récit pas seulement pour les adolescents et destiné à un large public dans le registre fantastique. Les protagonistes pourtant jeunes ont été à la hauteur de mes attentes, en étant ni trop matures, ni des super-héros ou inversement. Michèle Beck n’a pas eu peur de malmener ses personnages. Ils répondaient avec des réactions tout à fait normales pour un univers irréaliste. Une imagination excellente avec des scènes très sombres, des personnages surréalistes, du contact physique…

Un choix de lecture que j’ai adoré tant par l’histoire que par le rythme, les personnages. Vivement le tome 2 en 2018 !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité