November 17, 2018

Mister Alabama, de Phillip Quinn Morris

Pourquoi ai-je lu ce livre ? Je vous avoue que je me pose toujours la question… le résumé me tentait et j’avais envie d’essayer autre chose, de changer de style, de bousculer mes habitudes. Et j’ai été servie !

Alvin, plongeur, récolte les moules au fond de la rivière. Son rêve : devenir Mister America. Quand son meilleur ami Johnny Ray meurt subitement, il décide de reprendre ce rêve là où il l’avait laissé il y a quelques années. Seulement, la mort de Johnny Ray ne perturbe pas que la vie d’Alvin…

J’aime beaucoup les romans qui tracent le portrait de gens vrais, de gens simples que l’on peut croiser dans notre vie de tous les jours. Si en plus, leur vie se passe dans un autre pays, voire sur un autre continent ça ajoute de l’exotisme (au sens large, je vous l’accorde). Je me suis dit que découvrir Mister Alabama pouvait être distrayant. Sauf que voilà, je me suis plutôt ennuyée. La vie d’Alvin et de sa famille est tellement simple qu’elle en devient sans intérêt.

Souvent l’auteur fait interagir Alvin avec un personnage, une connaissance avec laquelle il échange sur le temps ou sur les derniers potins du marais et là, il m’a totalement perdue. Ça n’a eu pour moi aucun intérêt. J’aurais aimé en savoir plus sur la sœur d’Alvin ou ses amis, sur leur vie, leurs aspirations, plutôt que de voir passer des personnages furtivement. Je n’ai à aucun moment réussi à m’attacher à Alvin (que d’aucuns qualifieraient vulgairement de « bouseux »). Au vu de sa description, il est sûrement super mignon et sexy mais je ne suis pas sûre que j’aurais su tenir une conversation avec lui.

Les événements qui ponctuent l’histoire sont eux aussi banals. Bref, c’est comme si je vous racontais ma vie de tous les jours. Cela m’est déjà arrivé de lire ce type de romans et d’y trouver du plaisir mais là, je suis tellement restée à côté des personnages que ça a été plus compliqué… Si on ajoute à cela que je ne suis pas sûre d’avoir compris la fin, vous comprendrez que je ressors de ma lecture plutôt dubitative. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, mais je ne peux pas dire l’inverse non plus…

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité