June 25, 2018

Le Monde de Dory, l’après-Nemo

vis_blu_monde_de_doryDe plus en plus de films voient leurs univers s’étendre au-delà du long-métrage initial. Disney et Pixar ne font pas exception à la règle, et ce depuis longtemps. Timon et Pumba ont en effet eu droit à leur série animée très vite après Le Roi Lion, par exemple. Plus récemment, un personnage a marqué les esprits dans une production de synthèse. L’une des vedettes du film Le Monde de Nemo était en effet Dory, une drôle de bestiole aux troubles de la mémoire ultra prononcés, pas capable de se souvenir de quelque chose plus de 5 secondes. Avec cette « suite », le chirurgien bleu (c’est la race du poisson ; ceci était notre minute culture) à la mémoire de poisson rouge occupe la tête d’affiche. Découvrons ensemble Le Monde de Dory.

Mémoire de poisson rouge

Paru en salles au début de l’été, le film revient désormais sur le devant de la scène à l’occasion de la sortie en vidéo. Comme toujours, on a droit à la totale avec Disney : DVD, Blu-ray, VOD, j’en passe et des meilleurs.

Au niveau du film en lui-même, pas de surprise, on a droit au même excellent produit que lors de la sortie cinéma. Adoptée par la famille de Nemo, Dory quitte malheureusement son nouveau foyer à cause d’un nouvel oubli. Elle va donc errer pour essayer de retrouver son chemin – et bien plus que cela – en vivant des aventures incroyables. Comme toujours, Pixar propose quelque chose de vraiment excellent. Les différents personnages sont absolument géniaux ; Dory la première, bien sûr, mais aussi les différents seconds rôles.

Pixar, usine à talents

Graphiquement, on découvre une nouvelle fois tout le savoir-faire des équipes de développement, qui proposent une production magnifique. Un sentiment renforcé par cette sortie Blu-ray de Le Monde de Dory qui permet de profiter, pour peu que l’on dispose des bons équipements, d’une réalisation optimale. Les couleurs sont magnifiques, et on s’émerveille devant certains décors hallucinants. Bref, de l’excellent boulot.

Les équipes de développement ont comme toujours inclus des bonus vraiment intéressants. Une fois n’est pas coutume, on retrouve deux courts-métrages baptisés Interview à l’Institut de Biologie Marine (un des lieux clefs de ce nouveau film) et Piper. Les deux sont vraiment sympas et permettent une fois de plus de profiter du talent de Pixar. Making-of et commentaires des producteurs viennent compléter une galette vraiment sympa.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité