July 20, 2018

Murdered : Soul Suspect

Après une longue période de calme en termes de sorties, le monde du jeu vidéo revit petit à petit à l’approche de l’été. On a ainsi pu faire une petite pause sur Watch_Dogs pour s’essayer à un autre petit jeu sympa, dispo sur à peu près tous les supports, même si c’est la Xbox One que nous avons privilégié pour découvrir l’aventure de Ronan dans Murdered : Soul Suspect.

Pas forcément le plus connu et le plus attendu des titres, le jeu signé AirTight Games (à l’origine du correct – mais sans plus – Dark Void en 2010) propose pourtant un concept excellent qui a de quoi séduire. Ronan est détective dans la petite ville de Salem. Au cours de l’une de ses enquêtes, il se fait violemment assassiner par le Crieur des Morts, un tueur en série recherché par la police pour une série de crimes tous plus barbares les uns que les autres. Alors qu’il vient de se prendre sept balles dans le buffet, Ronan voit son âme s’élever de son corps, pour devenir un fantôme. Très vite, il comprend qu’avant de pouvoir gagner le paradis, il va devoir finir ce qu’il a commencé et mettre la main sur ce fameux serial killer.

Pour cela, il va donc falloir que Ronan élucide les circonstances de son propre meurtre. Sur les lieux du crimes, il met alors ses talents d’enquêteur à profit, et le jeu nous propose un gameplay centré sur ces fameuses enquêtes. On se prend rapidement au jeu en examinant les indices laissés à droite et à gauche par le tueur et, surtout, on se sert de ses « talents » de fantôme pour lire dans les pensées des potentiels témoins et autres flics sur le terrain. Une fois tous les indices récupérés, on sélectionne les éléments importants pour trouver une piste, éventuellement vivre un petit flashback sympatoche nous montrant le crime, puis se rendre à la destination suivante pour recommencer un processus similaire. Ente temps, on explore la ville de Salem à la recherche de centaines d’objets et notes nous permettant d’en apprendre plus sur les personnages. Ces phases d’exploration donnent par ailleurs lieu à des scènes qui n’ont, à mon sens, aucun intérêt : de petites phases d’infiltration face à des démons, capables d’aspirer votre âme. Ces scènes desservent le titre, qui n’en avait pas du tout besoin. A croire que les développeurs ont jugé que trop peu d’action n’était pas le signe d’un bon jeu. A tort.

 [youtube http://www.youtube.com/watch?v=AQOZqsNcNe4]

Le point qu’il aurait été bon d’améliorer, ce sont plutôt ces enquêtes et scènes de crimes. Concrètement, notre travail se limite à fouiller les décors pour trouver où cliquer, et on ne réfléchit quasiment pas alors qu’il aurait pu être très intéressant d’essayer de tenir un véritablement raisonnement d’enquêteur, avec son lot de fausses pistes et d’impasses. Là, si on sélectionne les mauvais indices, bloquant alors la progression, le jeu nous invite simplement à recommencer jusqu’à disposer de la bonne combinaison. Dommage. Malgré tout, on est tenus en haleine par cette affaire et on avance avec plaisir pour découvrir la suite des événements et lever le voile de ce mystérieux tueur. Le tout pour un final qui intervient rapidement – comptez 6-8 heures de jeu seulement, en ayant réalisé une majorité de quêtes annexes – avec son lot de surprises plutôt plaisantes, même si elles auraient mérité d’être un peu plus détaillées.

Enfin, un petit mot sur la partie technique. Graphiquement, le jeu est cross-platform et la réalisation n’est donc pas exceptionnelle pour la version Xbox One que nous avons testée. Malgré cela, l’univers reste assez plaisant, même si j’ai regretté une ville trop peu vivante, ou du moins incohérente. L’action prend place sur une nuit, aussi j’ai trouvé bizarre de voir des gens boire un café sur une terrasse pendant que certaines autres rues sont désespérément vides. En revanche, très bon point pour la bande-son réussie, essentiellement au niveau des doublages français assez bons.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité