Obscurio, entre magie et trahison

On le sait, Libellud est passé maître dans l’art des jeux à déduction visuelle. Après l’incontournable Dixit, il a ainsi sorti Mysterium, Shadows Amsterdam et plus récemment One Key. Bien que très différents les uns des autres, chacun de ces jeux repose sur une mécanique de communication par l’image. Fort des succès rencontrés et pour le plus grand plaisir des joueurs, Libellud continue dans la même veine ludique en nous proposant aujourd’hui Obscurio, un jeu à la fois sombre et prenant ! Pour vous, nous nous sommes glissés dans la mystérieuse bibliothèque imaginée par la géniale équipe de l’Atelier.

Les rumeurs disaient vrai : un antique grimoire magique se cachait bel et bien dans les rayonnages de cette bibliothèque abandonnée. Mais ce que les rumeurs ne disaient pas, c’est qu’il était protégé par un funeste sorcier, prêt à tout pour l’empêcher de quitter sa précieuse collection. Désormais en possession de l’ouvrage tant convoité, il ne vous reste plus qu’à trouver la sortie de cette bibliothèque et le livre lui-même semble enclin à vous y aider. Pourtant, pièce après pièce, vous faites face à d’effroyables pièges… se pourrait-il qu’un traître se soit glissé dans votre équipe de magiciens ?

Et si on faisait une petite partie de loup-garou dans les entrailles d’une bibliothèque maudite

Obscurio est un jeu en partie coopératif, asymétrique et à rôles cachés. Tous les joueurs (sauf un) gagneront la partie s’ils parviennent à franchir les six portes qui les conduiront à la sortie tandis que l’un d’entre eux, le traître, gagnera si les joueurs ont épuisé leur réserve de jetons de cohésion avant d’avoir franchi l’ultime porte.

Chacun des joueurs tiendra donc un rôle particulier au cours de la partie. L’un d’entre eux incarnera le Grimoire, c’est-à-dire qu’il tentera d’aider les magiciens en utilisant des images pour leur donner des indices sur la porte qui les rapprochera de la sortie. Les autres joueront les magiciens et ils devront interpréter les informations laissées par le Grimoire afin de sélectionner une porte (comprenez une image) parmi les six exposées sur le plateau. Parmi eux, le traître devra rivaliser de subtilité pour faire perdre à la fois du temps et des points de cohésion au groupe tout en prenant garde à ne pas se faire démasquer…

Concrètement, à chaque tour, le Grimoire va prendre secrètement connaissance de la carte-image représentant la bonne porte. Ensuite, à l’aide de deux autres cartes, il va épingler deux indices à destination des joueurs (une couleur, un élément de la carte, …). Tous les joueurs prennent alors connaissance des indices puis ferment les yeux. Le traître ouvre les yeux et le Grimoire l’invite à sélectionner deux cartes parmi huit proposées. Les deux cartes choisies feront partie des options à disposition des joueurs et le traître aura tout intérêt à sélectionner des cartes qui lui semblent coller avec les indices précédemment donnés par le Grimoire. Ensuite, il referme les yeux et le Grimoire invite l’ensemble du village des joueurs à se « réveiller ». Six cartes (dont la carte sortie et les deux sélectionnées par le traître) sont alors disposées sur le plateau et les joueurs se concertent et en choisissent chacun une.

Knock-knock-knockin’ on wizard’s door

Contrairement aux précédents jeux basés sur la communication par l’image dont Libellud nous avait gratifiés, Obscurio fait intervenir les rôles cachés et la notion de traître qui joue secrètement contre l’équipe. Indéniablement, le jeu y gagne beaucoup en subtilité. La méfiance est omniprésente autour de la table et c’est toujours avec un scepticisme marqué que l’on accueille les arguments de ses potentiels coéquipiers sur les raisons de choisir telle porte plutôt que telle autre. Cette atmosphère de suspicion généralisée participe grandement à l’ambiance qui s’instaure autour de la table. Peu importe le rôle que l’on est appelé à y jouer, Obscurio est un jeu dont on s’imprègne rapidement.

Si cette mise en ambiance est immédiate et réussie, c’est aussi grâce au somptueux matériel dont le jeu est doté. Comme toujours chez Libellud, la qualité des différents éléments du jeu est irréprochable et son identité visuelle particulièrement réussie. Les cartes sont tout simplement magnifiques et c’est un réel plaisir que de s’y plonger pour analyser les indices donnés par le Grimoire.

Cela dit, l’esthétique et l’ambiance du jeu ne doivent pas masquer un autre de ses points forts : sa mécanique. Obscurio fait partie de ces jeux intelligemment pensés où l’assimilation rapide des règles ne se fait pas au détriment de la profondeur. Nous l’avons dit, Obscurio est un jeu subtil, tant dans la façon de jouer les différents rôles qu’il propose que dans les petits ajouts qui en renforcent la complexité (coucou les pièges vicieux dont est parsemée la bibliothèque).

Bref, Obscurio nous a définitivement séduits et gageons qu’il pourrait devenir un incontournable dans la catégorie des jeux de communication par l’image comme dans celle des jeux à rôles cachés.

Obscurio, un jeu réalisé par L’Atelier, illustré par Xavier Collette et le Studio M81 et édité par Libellud.

Nombre de joueurs : 2 à 8

Âge : à partir de 10 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Acheter Obscurio : 35,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.