One Key, saurez-vous trouver la clef ?

Nous le savons, Libellud est un éditeur qui aime les jeux soignés et particulièrement les jeux basés sur les images et la déduction. Après les Dixit, Mysterium et plus récemment Shadows Amsterdam, c’est désormais One Key qui trouve sa place sur les étals. Découverte d’un jeu qui en met plein les yeux.

One Key est un jeu coopératif dans lequel un joueur incarne le Meneur et les autres les Voyageurs. Parmi onze cartes piochées au hasard, le Meneur va en sélectionner secrètement une qui sera la clef de la partie et il va ensuite disposer les onze cartes au centre de la table. A chaque tour, les Voyageurs devront éliminer un nombre croissant de cartes pour qu’à l’issue de la quatrième manche, il n’en reste qu’une. S’il s’agit de la clef, les joueurs remportent la victoire mais si la clef est éliminée en cours de partie, ils échouent.

Pour les aider dans leur tâche, le Meneur va pouvoir distiller une série d’indices aux joueurs. Ces précieux indices vont d’ailleurs eux-aussi se présenter sous la forme de cartes. En début de partie, le Meneur va en piocher une et va la disposer dans une zone spécifique du jeu qui est fonction du lien de la carte indice avec la carte clef. Il peut s’agir d’un lien fort, d’un lien moyen ou d’un lien faible. Pendant que les Voyageurs discutent de la (ou des) carte(s) à éliminer, le Meneur en pioche trois nouvelles et les dispose derrière son paravent en leur associant, pour chacune et face cachée, un jeton coloré toujours représentatif de leur lien avec la carte clef. Si les joueurs n’ont pas éliminé la clef au cours de la manche, on passe à la suivante et le Meneur retourne son paravent, laissant les joueurs choisir pour laquelle des trois nouvelles cartes indices ils souhaitent dévoiler le jeton de compatibilité. Ce faisant, les Voyageurs vont disposer d’un indice supplémentaire pour éliminer de nouvelles cartes lors de la manche suivante.

Quand c’est beau en plus d’être bon…

Avec One Key, Libellud propose donc un nouveau jeu basé sur la déduction et l’interprétation d’images. Fidèle à ses habitudes, il l’a particulièrement soigné, d’abord dans les illustrations des cartes. Colorées, vivantes, drôles et fourmillant littéralement de détails, elles constituent le cœur du jeu et les joueurs prendront un réel plaisir à les observer sous tous les angles. Cela dit, la mécanique du jeu n’est pas en reste car outre une prise en main rapide, One Key offre des parties rythmées et agréables. Le tout est saupoudré d’une petite dose de tension car l’élimination de la carte clef met immédiatement fin à la partie et cela oblige les joueurs à peser savamment leur choix (mais toujours dans le temps imparti). Bref, du rythme et un poil de nervosité qui donnent du sel à l’ensemble.

Enfin, et bien qu’elle ne soit pas indispensable, il faut aussi souligner l’apport de l’application One Key. Servant à la fois de sablier mais diffusant aussi une musique d’ambiance, elle accompagne la partie sans être trop présente. Un juste équilibre qui permet aux joueurs de disposer d’un cadre sans que le numérique ne prenne le pas sur l’immersion dans le jeu.

One Key, un jeu de l’Atelier, illustré par Naïade et édité par Libellud.

Nombre de joueurs : 2 à 6

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 20 minutes

Acheter One Key : 26,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.