November 21, 2018

La patience du Diable, de Maxime Chattam

Maxime Chattam La Patience du DiableUne fusillade dans un TGV, une attaque dans un supermarché, des gens ordinaires retrouvés morts de peur, … Au cœur de cette enquête menée par Ludivine Vancker de la Section de Recherche de Paris, se trouve le Mal, celui qui s’insinue partout, dans toutes les failles, celles de la société mais surtout celles des individus. Ce n’est pourtant pas là, le seul lien entre toutes ces horreurs, et c’est ce que les enquêteurs doivent absolument découvrir avant que la France ne sombre toute entière dans le chaos.

Voici un petit extrait de La Patience du Diable, disponible aux éditions Pocket, pour vous faire une idée :

« On ne peut traquer le mal sans réveiller sa propre part d’ombre. Nul ne peut prétendre disséquer ce qu il y a de pire en l’homme s’il ne va pas d’abord chercher loin en lui ce qu’il y a de pire. Pour comprendre les ténèbres il faut en parler le langage. Il faut les avoir traversés, les connaître par cœur car celui qui les côtoie sans cesse joue un jeu dangereux. Il attise les braises de sa propre violence, de ses propres perversions, non seulement dans l’âtre de son histoire personnelle mais aussi dans les cendres animales de l espèce humaine. Loin, très loin parmi les atavismes de prédateurs qui nous ont porté au sommet de la chaîne alimentaire »

Dans ce roman, la plume de Maxime Chattam est libérée, pas de tabou, le lecteur face aux atrocités qui sont décrites, est tenu de garder son sang froid, car certains passages se révèlent très durs. On est vraiment plongés au cœur de l’action, on est pressés de lire pour enfin savoir ce qui se passe, personnellement je me retenais quand même de lire juste avant de m’endormir, car la description de certaines situations est cauchemardesque !

J’ai juste été un peu déçue par la fin, qui est trop rapide à mon goût. En effet Maxime Chattam, prend soin tout au long du roman, de créer une atmosphère, un univers, de décrire les personnages et leur personnalité parfois complexe et je trouve qu’on perd cette impression avec la fin qui est assez courte. Comme si tous les fils qui avaient été noués durant l’intrigue, ne sont pas entièrement dénoués à la fin de l’histoire, mais c’est certainement un signe annonciateur d’une suite et d’une nouvelle enquête pour le lieutenant Vancker !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité