Pavlova Coco, un Blanc Manger Coco avec des dessins ?

Il y a quelques temps, nous vous présentions le désopilant Blanc Manger Coco, un jeu d’ambiance au second degré assumé qui avait complètement changé la physionomie de quelques-unes de nos soirées (mais aussi le regard que nous portions sur certains amis). Fort du succès de ce premier jeu (et de ses extensions), Hiboutatillus en propose désormais une version comic strip. Est-elle à la hauteur de son aîné ? C’est ce que nous avons cherché à découvrir…

Pavlova Coco fonctionne selon le même principe que Blanc Manger Coco à l’exception qu’il propose des dessins au lieu de morceaux de phrase. Chaque joueur reçoit donc 11 cartes et celui qui est désigné BD Master va en disposer une de son choix sur la table. Il ferme ensuite les yeux et chaque joueur va poser deux de ses cartes sur la table afin de compléter celle déjà présente et ainsi constituer une mini BD de trois cases. Une fois cela fait, le BD Master ouvre les yeux et lit chaque comic strip. Il accorde un point à celui qu’il préfère et son auteur devient à son tour le BD Master. Bref, d’une déconcertante simplicité.

A l’époque, Blanc Manger Coco nous avait séduits par son audace et par sa capacité à générer des fous-rires honteux grâce à la tournure parfois délicieusement abjecte que prenaient certaines phrases. C’est donc plein d’enthousiasme que nous avons ouvert Pavolva Coco et disons-le d’emblée, celui-ci a été légèrement refroidi. Certes l’idée est bonne et le succès du très sombre Cyanide et Hapiness (pour ceux qui connaissent) est là pour le démontrer. Seulement voilà, la magie n’opère pas (ou en tout cas pas assez).

Une des raisons du succès de Blanc Manger Coco était son côté percutant et surprenant. Souvent, quand le Question Master lisait à voix haute les horreurs pondues par nos adversaires, on ne s’y attendait pas et l’effet de surprise catalysait l’éclat de rire. Retranscrire cela avec des mini BD, c’est plus compliqué et le jeu perd donc de son dynamisme. En outre, et il ne faut pas se le cacher, toute la force de Blanc Manger Coco résidait dans son impertinence et c’est aussi quelque chose que l’on peine à retrouver dans Pavlova Coco. Bien sûr, certaines cartes restent drôles et décalées mais beaucoup d’entre elles ont perdu le côté « politiquement très incorrect » qui donnait du sel à son prédécesseur.

Bref, et peut-être parce que Blanc Manger Coco avait mis la barre très haut en matière de jeu d’ambiance, nous n’avons pas retrouvé dans Pavlova Coco la saveur de son aîné. Cela dit, il n’est pas un mauvais jeu pour autant et son avantage est très certainement qu’en étant plus politiquement correct, il saura toucher un public qui se serait refusé à se laisser aller aux débordements qu’encourageait la version initiale.

Pavlova Coco, un jeu édité par Hiboutatillus et distribué par Blackrock Games

Nombre de joueurs : 3 à 8

Âge : à partir de 18 ans

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

Acheter Pavlova Coco : 26,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.