Poisons, ou l’art(senic) de prendre un dernier verre

En dépit des règles très strictes qui régissent le pays en ce moment, un événement public n’a pourtant pas été interdit et pour cause, il pourrait être dangereux de se fâcher avec ceux qui l’organisent annuellement. Il s’agit bien entendu du gala de l’association des vendeurs de poisons. Et c’est justement là que nous a conviés Ankama… Armés de nos plus belles fioles et de nos philtres les plus létaux, nous nous y sommes rendus…

D’un œil amusé, vous contemplez l’assistance nombreuse qui se presse aux portes du traditionnel gala de l’association des vendeurs de poisons. Sous le manteau, des fioles au contenu fumant changent de main et chacun dévisage les autres visiteurs d’un regard mêlant méfiance et convoitise. Vous êtes ravi, l’endroit est aussi délicieusement malfamé que vous l’espériez. S’il y a bien un lieu sur terre où faire la démonstration de vos talents d’empoisonneur, c’est ici et vous vous êtes fait la promesse de ne pas repartir avant d’avoir été adoubé par vos pairs… sauf évidemment à repartir les pieds devant (mais ça, c’est une autre histoire) …

Attaque puissante, rondeur en bouche et une pointe d’abricot sec dans le final, cette mort-aux-rats est un grand cru…

Poisons se présente comme un jeu de cartes dans lequel les joueurs incarneront des empoisonneurs ayant à cœur de démontrer toute leur fourberie à leurs confrères. Pour débuter la partie, chaque joueur se munit d’un nombre de cartes égal au nombre d’adversaires qu’il a face à lui. Parmi ces cartes, une boisson empoisonnée et le reste de boissons saines. Lors de chacun des quatre tours que compte une partie, la carte personnage de chaque joueur va voyager autour de la table et chacun des autres joueurs y glissera secrètement une de ses cartes. Quand la carte personnage revient devant son possesseur, chacun des autres joueurs y a donc ajouté soit une boisson saine soit une boisson empoisonnée. Il ne reste plus qu’à décider de boire ou non la coupe que l’on tient à la main…

Vous l’avez compris, les règles de Poisons en font un jeu très simple d’accès et ne manquant pourtant ni de sel ni de subtilité. En effet, chaque joueur dispose également de quatre cartes score allant de 2 à 5 points et une d’elles est tirée au début de chaque tour. Tous les joueurs ne sont donc pas face au même enjeu lors d’un même tour (comprenez face à la tentation de boire son verre). Est-il donc préférable de faire croire à un joueur que l’on a empoisonné son verre car il avait gros à gagner sur ce tour tout en ayant subtilement empoisonné celui du joueur ayant le moins de points à engranger ? C’est évidemment fourbe mais ça peut s’avérer payant…

Réveillez la Brinvilliers qui sommeille en vous…

Au-delà de ce petit twist bien imaginé pour pimenter le jeu, Poisons dispose d’une variante avancée qui permettra aux joueurs de jouer une carte disposant d’un pouvoir spécial lors des second, troisième et dernier tours. Parmi ces (nombreuses) cartes spéciales, on trouve des antidotes, des philtres d’amour, des shooters de liqueur ou encore des double-doses. Sans conteste, ces règles avancées ajoutent un côté plus tactique au jeu et ne manqueront pas de plaire aux joueurs habitués aux jeux de bluff et rompus à une forme ludique de sournoiserie (et faites-nous confiance, ils sont plus nombreux qu’on ne le croit, d’ailleurs, on les reconnaît facilement à leur air innocent mais à leur sourire carnassier).

Indéniablement, Poisons est un jeu qui fonctionne bien. Très simple à expliquer et à mettre en place, il est idéal pour lancer ou clore une soirée entre amis. Il instaure une délicieuse ambiance de suspicion troublée autour de la table et chacun se maudira d’avoir bu une coupe empoisonnée autant qu’il se délectera de voir un adversaire goûter au poison qu’il aura lui-même glissé dans son verre. Bref, Poisons se révèle un excellent jeu d’ambiance qui mêle habilement climat de méfiance et bonne humeur. Une belle découverte…

Poisons, un jeu de Chris Darsaklis et Bruno Faidutti, illustré par Marion Arbona et édité par Ankama.

Nombre de joueurs : 3 à 8

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 15 minutes

Acheter Poisons : 13,50 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.