July 21, 2018

GQ – Janvier 2014

gq-janvier-2014Qui dit nouvelle année, dit nouvelle saison pour le magazine GQ, l’une des références en matières de magazines masculins. Pour ce nouveau numéro, c’est l’acteur Kévin Spacey qui fait la Une, lui qui est le personnage principal de la série House of Cards. Ce numéro est en effet centré sur les séries télévisées, qui prennent une place de plus en plus importante dans la vie de bon nombre de personnes, notamment grâce aux sites de streaming qui permettent de visionner les épisodes des séries quelques jours seulement après leur diffusion aux Etats-Unis, et ce même si de plus en plus de régulations tentent de limiter tout cela. Le coeur du magazine est donc consacré à cela, avec en plus d’un long portrait de l’homme, un dossier qui plaira aux amateurs de séries. Chiffres importants, choses à savoir pour ne pas se faire détester en société (« ouais, t’as vu quand untel meurt dans Games of Thrones ? Non ? Ah… ») et bons plans. Vraiment très sympathique.

Les geeks et technophiles pourront également se délecter d’un petit dossier sur le best-of high-tech de 2014 avec les grosses, grosses nouveautés auxquelles il faut s’attendre pour l’année à venir. On y parle imprimantes 3D, Google Glasses, j’en passe et des meilleures. Du côté des interviews, on retrouve une très longue interview de Frédéric Mitterand qui apporte un peu de poids au mag, même si le bonhomme a le don de m’énerver à titre personnel. On retrouve bien évidemment toutes les rubriques habituelles à côté de cela, des pages consacrées à la mode pour les petites stars que vous êtes, un coin sexo, le courrier des lecteurs, etc. En bref, un numéro de GQ très classique mais toujours efficace. Une manière de bien commencée l’année, en somme.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité