May 27, 2018

Prison Architect

Après un long moment en « early access », Prison Architect a enfin changé de statut ! Vous l’aurez deviné, le but du jeu est de construire une prison. Mais, il ne s’agit pas de mettre quatre murs, un lit et un WC pour être un bon directeur. Il faut absolument tout gérer (surtout le budget), et s’assurer que les prisonniers ne se fassent pas assassiner ou pire, qu’ils s’échappent. Pour éviter cela, il vous faudra créer des murs résistants, ne pas laisser les portes ouvertes et renforcer la sécurité.

Le mode histoire commence bien, pour vous apprendre à construire et gérer une prison, vous allez devoir créer une salle pour y mettre une chaise électrique. Heureusement, celle-ci n’est pas pour John Coffey !

Pour ceux  qui comme moi ont joué en « early access », il n’y aura pas énormément de changement au niveau du gameplay. Le changement principal est le mode histoire et les gangs, qui rendront plus réaliste l’expérience, avec par exemple un baron de la drogue qui ne fera pas long feu en prison. Mais surtout le mode « Evasion », dans lequel vous êtes le prisonnier !

Le but du jeu consiste donc à recevoir des prisonniers dans votre prison et veiller à ce qu’ils commuent leurs peines sans faire trop de vagues et qu’ils soient prêts pour leurs réinsertion dans la vie. Afin d’éviter les tensions, les bagarres et les évasions, il vous suffit de rendre le plus heureux (enfin, le moins énervé) possible les prisonniers. Pour influer sur l’humeur des prisonniers, il faut s’assurer de répondre à leurs besoins. Une salle de bain, une cantine et le tour est joué ! Vous n’aurez pas d’émeute avant votre deuxième jour de fonction ! Pour éviter tout déboire de la part de nos chers prisonniers, il faudra aussi de quoi les occuper, leurs permettre de voir leurs proches, etc.

Dans Prison Architect, vous pouvez tout personnaliser. Vous pouvez modifier l’emploi du temps de vos détenus et l’adapter en fonction du niveau de sécurité, changer la qualité des repas, choisir comment répartir le personnel et créer vos propres patrouilles le tout pour avoir des prisonniers sages et bien gardés. Mais si quelque chose est mal configuré, vous courez à la catastrophe. Si les prisonniers meurent de faim car leur emploi du temps n’est pas bon, ils vont être fortement mécontents, s’ils voient qu’aucun agent de sécurité ne surveille une zone, il risque d’y avoir du trafic d’armes ou de stupéfiants.

Le jeu est trop simple, pas grave, les développeurs ont pensé à tout ! Il suffit de modifier les options au lancement de la partie pour activer les gangs. Je vous encourage donc à avoir une morgue suffisante ou une bonne dose de courage (et beaucoup d’agents de sécurité) pour éviter les meurtres et les vengeances dans votre prison.

Après de nombreuses mise à jour qui ont ajouté pas mal de contenu au fur et a mesure, vous pouvez désormais trouver Prison Architect sur Steam pour 27,99€.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité