En ce début d’année, Funforge nous plonge en pleine apocalypse extra-terrestre. Et contrairement à ce bon vieil E.T., ceux qui ont récemment débarqué sur nos tables de jeu ne semblent aucunement envieux de regagner leur maison. A la place, ils voudraient plutôt la nôtre. Amis joueurs, à vos fusils ioniques, il est l’heure de défendre Mother Earth !

L’attaque fut rapide, brutale et sans concession. Il ne fallut pas plus de quelques minutes au genre humain pour comprendre que ces visiteurs venus d’ailleurs n’étaient pas descendus jusqu’à la belle planète bleue pour une visite de courtoisie. Très rapidement, l’être humain a dû s’avouer qu’il s’était peut-être trouvé un ennemi pire que lui-même pour détruire sa planète.

Et pourtant, malgré leur impressionnante puissance de feu rayon laser, ceux que l’on a maintenant identifié comme étant des Janusiens conservent le gros de leur flotte en orbite autour de la lune. Ça ne peut vouloir dire qu’une chose : ils souhaitent maintenir la planète en bon état tout en se substituant à la race humaine pour y habiter. C’était sans compter sur la capacité de résistance de l’être humain, bien décidé à ne pas se laisser « dinosaurer » par une bande d’affreux venus d’une sous-exoplanète.

Des tours de jeu ? Mieux, des rounds…

Project : ELITE se présente comme un jeu coopératif qui mettra les joueurs dans la peau d’humains condamnés à défaire des vagues successives d’aliens en poussant de la figurine et en jouant du flingue. Oui, on vous voit venir. Dit comme ça, Project : ELITE pourrait s’apparenter à un cousin pas si lointain du Zombicide Invader ou Dark Side. Alors, c’est à la foi vrai et faux. Bien sûr, l’univers est similaire (bien que dans ce jeu-ci, les humains jouent à domicile) et la mécanique ameritrashienne est bien présente. Pourtant, s’il s’agira toujours de faire progresser des figurines sur un plateau tout en s’équipant convenablement pour envoyer ad patres les hordes de visiteurs impromptus, Project : ELITE se démarque par une fonctionnalité originale et rafraichissante : le run and gun chronométré.

Pas de panique, on vous explique. La grande originalité de Project : ELITE est de faire survenir la phase d’action des joueurs en temps réel. Exit donc les parfois fastidieux tours de jeu pendant lesquels on regarde ses coéquipiers explorer le plateau et exterminer de la vermine. Ici, les joueurs jouent en simultané et mieux encore, ils n’ont que deux minutes pour le faire. Armés de leurs dés, ils vont frénétiquement tenter de multiplier les actions efficaces pour espérer remporter la partie. Charger une arme puissante, fouiller les environs, remplir des objectifs définis, tenter de stopper les effets néfastes d’un événement malheureux et bien sûr repousser les monstres extra-terrestres, tout ça est possible pour autant que les joueurs soient rapides, organisés et un poil chanceux.

Nervosité quand tu nous tiens…

Cet aspect de jeu en temps réel confère une délicieuse tension aux parties et augmente le sentiment d’immersion. Pris dans l’urgence (et parfois acculés par des hordes de Janusiens), les joueurs vont ressentir toute la nervosité qui se dégage d’un affrontement à flux tendu. Après tout, lors d’une escarmouche meurtrière avec des extra-terrestres belliqueux, qui a vraiment le temps de discuter longuement de stratégie ?

Et en plus de cette excellente et originale idée, les concepteurs du jeu ont aussi cherché à proposer un jeu complet mais pas du tout indigeste en matière de règles. Ici, la prise en main est rapide, l’utilisation des armes, des dés et du plateau est très intuitive et il ne faut donc pas d’incessants retours au livret de règles pour s’assurer que la partie se déroule comme elle le devrait. Un bon point (de plus) à souligner.

D’une superbe laideur…

Si Project : ELITE séduit donc par l’originalité de sa phase d’action, il faut aussi prendre le temps de s’arrêter sur le matériel proposé. C’est bien simple, la boîte déborde de figurines et celles-ci sont de très belle facture (coucou la patte CMON). En plus, le bestiaire est aussi varié qu’original (avec une mention particulière pour les boss aliens parmi lesquels le Dard-Acide, le Crache-Bile ou la Chtulimace…). Des aliens aussi superbement laids qu’affreusement dangereux, un régal !

En conclusion

Même s’il prend place au cœur d’un univers connu (et déjà maintes fois visité), Project : ELITE a su se démarquer parmi la pléthore de jeux gravitant dans cette même catégorie. Bien sûr, le matériel soigné et la brouette de figurines n’y sont pas étrangers mais c’est bien grâce à l’originalité du système de jeu et à son inattendue accessibilité qu’il remporte l’adhésion.

Project : ELITE garantit des parties nerveuses, souvent très disputées mais toujours jubilatoires. L’opportunité de doser la difficulté des différents scénarios lui offre en plus une belle rejouabilité et ses escarmouches somme toute rapides compte tenu du type de jeu lui confère un délicieux goût de « reviens-y » (et rapidement, après tout, le sort de la race humaine est en jeu)…

Project : ELITE, un jeu de Konstantinos Kokkinis et Sotirios Tsantilas édité par Funforge pour la version française.

Nombre de joueurs : 1 à 6

Âge : dès 14 ans

Durée moyenne d’une partie : 60 à 90 minutes

Acheter Project : ELITE sur Philibert

Visiter le site de Funforge

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.