Redneck, l’intégrale : tome 02

0
157

Il y a peu, nous vous parlions de la première partie de l’intégrale de Redneck, le comics délicieusement poisseux signé Donny Cates et Lisandro Estherren. La seconde partie de cette intégrale (toujours publiée aux Éditions Delcourt) nous est tombée entre les mains. Sans surprise, et pour notre plus grand plaisir, la famille Bowman y est toujours aussi avide de sang !

Suite aux incidents de Sulphur Springs, la famille Bowman a trouvé refuge dans une cabane perdue au milieu des bois touffus qui entourent la ville de Waco, Texas. Désormais flanqués du Père Landry, ennemi de toujours et néo-vampire, les Bowman ont décidé de faire profil bas en attendant que les esprits s’apaisent. C’est évidemment une erreur car toute la famille va douloureusement comprendre qu’un vampire en colère est plus dangereux qu’un simple vampire et qu’un vampire fanatique est lui-même plus dangereux qu’un vampire en colère. Au milieu de multiples trahisons et en plein échange de coups de feu avec la police, quelques sombres secrets de famille pourraient être révélés et il n’est pas impossible que ceux-ci mettent la forêt de Waco à feu et à sang (surtout à sang d’ailleurs).

Reprenant les numéros 7 à 12 des comics originaux, cet album se révèle tout aussi bon que son prédécesseur, voire meilleur. Le scénario accroche le lecteur dès la première goutte de sang (c’est-à-dire très rapidement) et il fourmille de rebondissements inattendus. Tout en conservant le côté sombre et poisseux qui nous avait conquis dans le premier volume, et sans se départir de la touche d’humour noir qui caractérise la série, Donny Cates transforme cette partie de Redneck en un huis-clos nerveux et oppressant.

En ce qui concerne les dessins signés Lisandro Estherren, ils conservent l’atout qu’on leur avait décelé dans le premier tome de l’intégrale. Leur aspect brutal et lugubre colle toujours aussi bien à l’esprit que l’auteur a voulu insuffler à son comics et ils sont parfaitement soutenus par le magistral travail tout en jeu d’ombres du coloriste Dee Cunniffe.

En conclusion, Redneck reste une lecture que nous vous recommandons chaudement et qui saura vous accrocher par son scénario soutenu, ses dessins coupés au couteau et son ambiance vampiresque de canines acérées.

Redneck, l’intégrale : tome 02, un comics de Donny Cates, illustré par Lisandro Estherren et édité par les éditions Delcourt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.