July 23, 2018

Funster : un nouveau social club

Alors que les sites de rencontre foisonnent sur la toile, un nouveau concept arrive en France grâce à Funster : le social club. Finis les sites où l’on charme tout ce qui bouge et où l’on fait connaissance des personnes intéressées sur le site. Funster veut remettre le social au centre de la rencontre, et permet donc à des célibataires qui ne se sont jamais vus de se rencontrer et de faire connaissance directement dans un bar – ça fait bizarre hein bande de geeks. Pour faciliter les prises de contact, les rencontres se font par groupes de trois : trois garçons et trois filles.

Le principe est simple : Vous vous inscrivez sur le site grâce à facebook, en demandant une invitation sur l’application Funster, ce qui évite de se donner la peine de remplir des civilités et autres centres d’intérêt. Cette inscription via ce modeste réseau social est justifié par le fait que le site ne veut pas se faire rencontrer deux personnes qui se connaissent déjà (mouais, à mon avis, ils veulent plutôt voir si on est un laidron ou non, comme on dit chez nous).

Il faut ensuite sélectionner une ville et préciser son numéro de téléphone (ce qui servira à confirmer le lieu et l’heure du rendez-vous). Lorsqu’un groupe du sexe opposé correspond à notre profil, un mail nous est envoyé, et il ne suffit alors plus qu’à choisir une date. Le moment de payer est arrivé. Il est de 15 euros par personne, ce qui comprend le prix perçu par le site, et le premier verre, qui est choisi par Funster. Enfin, il faut inviter les deux ami(e)s avec qui on va partager ce moment épique.

Une fois que toute la procédure est remplie, on découvre le lieu exact du rencard. Simple et efficace.

Bref, Funster est une nouvelle manière de se rencontrer. Nous pensons qu’il s’agit d’un bon moyen de rencontrer des gens en variant des traditionnels sites de rencontre. Funster, quant à lui, a certainement tendance à mettre en place des relations amicales plutôt qu’amoureuses, même si on ne sait jamais quand pourra commencer une idylle. A l’heure actuelle, seule la ville de Paris est concernée avec plus de 600 membres inscrits sur Funster. Lyon ne devrait pas tarder, tandis que plusieurs grandes villes comme Strasbourg auront droit à leur version du site pour le courant de l’année, théoriquement.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité