May 23, 2018

Reste avec moi, de Jessica Warman

Reste avec moi est un livre petit format des éditions PKJ, qui fait tout de même 452 pages. Jessica Warman, auteure également de « Maintenant qu’il est trop tard », sait manier la plume pour mener superbement bien l’intrigue dans chacun de ses romans. Ce livre jeunesse rentre dans la catégorie paranormal, policier.

Reste avec moi - jessica warmanElisabeth, de son petit nom, Liz, a tous les atouts pour être la jeune fille parfaite. Elle est issue d’une famille aisée, belle, brillante ; c’est d’ailleurs l’icône de son lycée. Pour fêter ses 18 ans, rien de mieux que d’organiser une soirée à bord du yacht de son paternel, en compagnie de ses amis VIP. La soirée s’étant prolongée, ayant décidé que tous dormiraient à bord, c’est un bruit persistant qui va tirer Liz de son sommeil. Alors qu’elle décide de vérifier se qui se passe à l’extérieur, elle se voit, elle, le corps inerte, flottant sur l’eau, entre le yacht et le quai.

Elisabeth est morte le jour de ses 18 ans ! Meurtre ou accident ?

Seule Elisabeth et Alex, lui aussi décédé, coincés sur terre comme des fantômes vont devoir mener l’enquête en parallèle, pour comprendre ce qui s’est passé mais surtout pourquoi ils sont là?

Liz, la protagoniste nous embarque dans son histoire, pour essayer de percer le mystère. Comme toujours avec Jessica Warman, il va falloir s’accrocher, car elle a le don de promener le lecteur.

Nous avons à faire à un personnage principal, Elisabeth, totalement égocentrique, superficielle, obsédé par l’argent et la position sociale. Vous ne pourrez que la mépriser voire ne pas la supporter. Alex qui tient le second rôle, est pathétique. C’est le loser du lycée qui n’a jamais rien fait de sa vie et n’en fera jamais rien puisqu’il est mort. D’ailleurs on y retrouve les 7 péchés capitaux lorsqu’on pousse l’analyse à travers les personnages du roman, ce qui rend la lecture très intéressante.

Donc, ces deux individus totalement opposés vont devoir composer ensemble tout au long du récit. Les pages défilent et on a le sentiment d’être mené en bateau sans comprendre véritablement le chemin que l’on nous fait prendre.

On est là, à faire des suppositions sans savoir où l’on en est, pour finalement apprécier la lecture car on y pousse l’intrigue. Or dès que le dénouement arrive c’est comme une délivrance avec toutes les pièces d’un puzzle que l’on emboîte les unes après les autres. Cependant, j’aurai souhaité une fin à rebondissement pour enfoncer le clou.

Une bonne lecture tout de même.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité