July 16, 2018

Sorties ciné de la semaine du mercredi 3 septembre

Cette semaine, le cinéma aussi fait sa rentrée ! Bien qu’en vérité, il est resté à vos côtés pendant toutes les vacances, je n’en doute pas… Cette semaine, pour ceux qui ont envie de rire, il y aura la sortie dans les salles de la comédie française Hippocrate. Pour ceux qui veulent trembler de peur, Délivre-nous du mal répondra présent. Les fans de Leïla Bekhti vont pouvoir se précipiter devant le drame Maintenant ou jamais. Et pour les amateurs d’humour décalé, il y aura la comédie Obvious Child.  

On commence avec la comédie Hippocrate, qui s’inspire directement de la vie du réalisateur Thomas Lilti, ex-médecin issu d’une famille de médecins.Avec les grands couloirs blancs parfumés au désinfectant et les longues blouses blanches qui y circulent, le décor du film est planté. Bienvenue dans le quotidien dramatiquement drôle de Benjamin, un jeune interne en médecine qui commence son stage à l’hôpital, et donc son initiation à la profession. Entre la dure réalité de la pratique, la rencontre avec de vrais patients et des co-internes plutôt railleurs, l’apprentissage s’annonce difficile. On se rapproche plus ici de l’ambiance de la série américaine Scrubs que de celle de  Grey’s Anatomy ou même d’Urgences. L’acteur principal, Vincent Lacoste, nous avait déjà fait rire dans Les [ridicules] Beaux Gosses et il remet ça, au milieu des stéthoscopes. On attend les bourdes !

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=gZGY1Ncxv6M]

Autre film français à l’affiche cette semaine : Maintenant ou jamais, réalisé par Serge Frydman. Dans ce drame, on retrouve une Leïla Bekhti en mère de famille prête à tout pour que sa famille s’en sorte. Même à enfreindre la loi et à prendre des risques insensés. Il faut dire que quand les galères s’enchaînent, braquer des banques, c’est très tentant. Surtout lorsqu’on rencontre, au détour d’une rue, un voleur qui pourrait bien s’avérer utile. Après s’être fait arracher son sac, la mère au foyer doit identifier son voleur, qui se trouve de l’autre côté de la vitre teintée. Mais elle prend une décision inattendue et, prétendant ne pas le reconnaître, elle s’en va… pour mieux le retrouver plus tard et lui proposer de l’aider à braquer des banques. L’innocente mère de famille ira-t-elle jusqu’au bout de ce plan ambitieux ? Parviendra-t-elle à sauver sa famille ? Réponse mercredi dans les salles.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=HRT1DtF51NM]

Place maintenant à l’humour décalé d’Obvious Child, une comédie américaine sur les mauvaises aventures et les bonnes surprises d’une jeune femme amusante qui tient un stand-up show à Brooklyn. En un très court laps de temps, Donna perd tout : son job, son petit ami, sa meilleure amie (avec qui la trompait son petit ami), et presque son sens de l’humour. Par contre, avec l’effet du désespoir, beaucoup d’alcool et une rencontre furtive, elle gagne quelque chose en plus : elle est enceinte… Situation bien embarrassante pour Donna. C’est pourtant dans ce contexte compliqué que la jeune humoriste va faire l’une des plus belles rencontres de sa vie. Financé via le système du crowdfunding, Obvious Child était en fait à la base un court métrage que la réalisatrice, Gillian Robespierre, a transformé, en raison de son succès, en long métrage. Reste à savoir s’il est à la hauteur du court métrage…

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=r2GN3wdfqbA]

Avec le film d’épouvante Délivre-nous du mal, le réalisateur de The Sinister et de L’Exorcisme d’Emily Rose, Scott Derrickson, revient nous faire frissonner. Ici, les forces du mal vont se révéler à un sergent du Bronx, habitué à voir les pires horreurs commises par les hommes. Plutôt sceptique au début quant à l’existence des possessions démoniaques, le sergent doit pourtant se rendre à l’évidence au fur et à mesure que son enquête avance. Aidé d’un prêtre averti en la matière, il tente alors de faire face au Mal pour protéger sa famille et sa ville. Une expérience à laquelle il ne s’attendait pas et qui pourrait bien lui coûter la vie… Pour incarner le flic endurci, c’est l’acteur Eric Bana qui a été choisi (précédemment vu dans le film mythologique Troie). Parviendra-t-il à vaincre les forces du Mal ? Suspense…

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=1X6Hyq_dxyM]

Alors, vous la trouvez comment cette petite rentrée ? Toujours aussi grisonnante ? Gardez le moral et à la semaine prochaine pour de nouvelles sorties ciné !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité