November 18, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 02 septembre 2015

Ça y est, c’est septembre, les vacances sont finies et on reprend le boulot sous la pluie. Et on déprime un peu aussi… Allez, on se remonte le moral avec les sorties de la semaine ! Parce que le ciné aussi fait sa rentrée !

Du coup, on commence par une comédie. Le réalisateur de Mr. Nobody revient avec un tout nouveau film surréaliste qui a été nommé à la Quinzaine des Réalisateurs de 2015 : Le Tout Nouveau Testament. Cette comédie fantastique met en scène une dispute embarrassante entre dieu et sa fille Ea (oui, c’est nouveau, ça vient de sortir, dieu a une fille et elle s’appelle Ea). Autant vous dire tout de suite que ça fera des dégâts chez les humains. La raison de la dispute ? Dieu est un être immonde et sa fille a décidé de le punir en envoyant à tout le monde par sms la date de leur mort. Une nouvelle qui fait désordre. Ah oui, j’oubliais, autre nouvelle capitale : dieu habite Bruxelles ! (N’y voyez là aucun sens caché lié à l’Union européenne, il s’avère juste que le réalisateur et les principaux acteurs sont belges). En tête d’affiche, on retrouve Benoît Poelvoorde pour incarner dieu. Face à lui, c’est Pili Groyne qui lui tiendra tête en incarnant la fille de dieu, une jeune actrice qui a fait ses premiers pas au cinéma en interprétant la fille de Marion Cotillard dans Deux jours, une nuit. Au casting également, il y aura la grande Catherine Deneuve, l’hilarant François Damiens et Yolande Moreau. Un film franco-belge qui a l’air très drôle, avec la vision d’un dieu déplorable mais hilarant.

On connait plutôt l’acteur Owen Wilson pour ses rôles comiques comme dans La Nuit au musée ou Mon beau-père, mes parents et moi. Il faut dire qu’on l’a très peu vu jouer dans d’autres films que des comédies depuis des années. Hé bien cette semaine, il y a du changement pour Owen Wilson, puisqu’il est à l’affiche d’un film d’action dramatique qui -au vu de la bande annonce- a l’air pas mal du tout. Il s’agit de No Escape avec également Pierce Brosnan (qui s’y connait bien en action) et Lake Bell à l’affiche. Imaginez que le pays dans lequel vous vous êtes expatrié avec votre toute petite famille fait subitement l’objet d’un violent coup d’état sanglant. C’est ce qui arrive à Jack (Owen Wilson), à peine arrivé en Asie du sud-est. Dans les rues, l’exotisme de cette destination de rêve fait soudainement place au chaos et à la peur. Ce sont de véritables scènes de guerre auxquelles Jack est confronté. Et le pire, c’est que les expatriés sont désormais pris pour cibles. Pour Jack et sa famille, pris au piège au milieu des combats et menacés de mort, il n’y a qu’une seule solution pour survivre : s’enfuir au plus vite. Mais même dans leur fuite, rester en vie ne sera pas facile. Heureusement pour eux, un mercenaire britannique nommé Hammond (Pierce Brosnan) va leur venir en aide.

Changement d’ambiance dans Ricki and the Flash, une comédie dramatique américaine dans laquelle Meryl Streep incarne une maman rockeuse qui a fait passer la carrière de son groupe The Flash avant tout le reste. Un choix que la rockeuse assume totalement mais qu’il lui arrive aussi parfois de regretter, en particulier lorsqu’elle réfléchit à la relation qu’elle a actuellement avec ses enfants, aujourd’hui adultes. Dans l’espoir de se faire pardonner ses erreurs, mais aussi parce que sa fille va mal, Ricki décide subitement de revenir parmi ses proches pour s’occuper de ses enfants et se comporter comme une bonne mère. Mais impossible pour Ricki d’être une mère traditionnelle. Ce sera donc à sa façon qu’elle nouera des liens avec ses enfants. Aux côtés de Meryl Streep, on retrouve notamment Kevin Kline dans le rôle de son ex-compagnon, un autre acteur dont le talent n’est plus à prouver. Le film est signé Jonathan Demme (le réalisateur du Silence des agneaux). C’est un cinéaste qui a réalisé plusieurs documentaires musicaux sur Neil Young. L’univers musical semble donc être un thème qui lui est cher. C’est également le cas pour Meryl Streep qui a joué dans plusieurs comédies musicales (Mamma Mia, Into the Woods). Un film pour toutes les mères qui refusent d’abandonner leurs rêves sous prétexte qu’elles ont des enfants, et pour toutes les mères non conventionnelles.

Bonne rentrée à tous !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité