July 22, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 15 juillet 2015

C’est le 14 juillet, la fête nationale, et pour fêter ça on a … les sorties ciné de la semaine ! Bon, ok, comme toutes les semaines en fait… Alors, au programme, on a : l’introduction d’un nouveau héros Marvel, une histoire d’amour compliquée et un drame américano-britannique sur le thème de l’art.

On commence par la sortie du nouveau Marvel qui raconte les aventures d’un super-héros capable de rétrécir jusqu’à devenir aussi petit qu’un insecte (oui, comme dans Chérie j’ai rétréci les gosses) : faites la connaissance d’Ant-Man (traduire l’homme-fourmi). Rien ne prédestinait Scott Lang à devenir un héros et encore moins un super-héros. C’est un cambrioleur talentueux et il est déjà passé par la case prison. Mais lorsque son mentor, le Dr Hank Pym, lui demande de l’aide, sa vie prend un tout nouveau tournant. En enfilant le costume d’Ant-Man, Scott devient un homme meilleur et responsable. Il faut dire que la sécurité du monde entier dépend de lui, car si le costume d’Ant-Man venait à tomber entre les mauvaises mains, ce serait la catastrophe ! C’est Paul Rudd (vu précédemment dans Clueless et 40 ans : mode d’emploi) qui a été choisi pour incarner le super-héros fourmi. Il a également largement participé à la rédaction du script. Au casting, on retrouve aussi Michael Douglas et Evangeline Lilly (alias Kate dans Lost ou Tauriel dans Le Hobbit). Comme dans les autres films Marvel, c’est avant tout l’action et les effets spéciaux qui priment. N’y allez pas pour voir autre chose que ça (à part peut-être pour l’humour américain).

L’été, c’est soleil et chaleur, on est heureux et ça sent l’amour dans l’air. Ça tombe bien, il y a de la romance à l’horizon dans Chemins croisés, un drame romantique plongé dans une ambiance cow-boy que l’on doit à l’auteur des romans best-sellers N’oublie jamais et Cher John (deux classiques des films romantiques). Sophia et Luke se rencontrent à un spectacle de rodéo. Ils tombent amoureux, mais ce n’est pas si simple. Parce qu’ils viennent de mondes différents (celui du rodéo pour Luke, de l’Art pour Sophia), la jeune femme doute de l’avenir de cette relation. Par hasard, elle est amenée à faire la connaissance d’Ira, un vieil homme hospitalisé. Après avoir découvert de vieilles lettres lui appartenant, Sophia plonge dans le récit de la grande histoire d’amour de ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Peut-être y verra-t-elle alors plus clair à propos de son histoire à elle… A l’affiche de ce film, on retrouve Britt Robertson (vue dans A la poursuite de demain et The Secret Circle) et Scott Eastwood (le fils de Clint !). Les amateurs de rodéos et les amoureux des chevaux devraient apprécier la beauté de certaines scènes (bien que la PETA, association de protection des animaux, se soit plainte du traitement des taureaux utilisés pour le film). En bref, c’est un film qui montre que l’amour, c’est merveilleux mais compliqué, peu importe les époques.

La femme au tableau est un drame historique tiré d’une histoire vraie. Maria Altmann est une américaine âgée d’une soixante dizaine d’années qui a un souhait bien particulier : elle désire récupérer un tableau qui appartenait à sa famille et qui est désormais exposé à Vienne. Le problème, c’est qu’il ne s’agit pas de n’importe quel tableau et que ce dernier n’est pas exposé n’importe où non plus. Sa valeur est en fait considérable et le plus grand musée autrichien n’a pas vraiment (du tout) envie de s’en séparer. Maria Altmann se tourne alors vers un jeune avocat pour combattre cette injustice devant les tribunaux et c’est le sombre passé de tout un pays qui émerge de cette bataille juridique. En effet, si le musée autrichien est en possession du fameux tableau, c’est parce que celui-ci avait été volé à l’époque par les nazis, qui s’appropriaient toutes les ?uvres d’art détenues par les familles juives. Contre toute attente, le jeune avocat se retrouve alors avec un dossier historique et symbolique entre les mains. La victoire ne sera pas facile à obtenir mais Maria Altmann, femme de principe, refuse de plier devant le gouvernement autrichien et compte bien persévérer. Ce film, c’est un rappel de l’Histoire et un exemple de justice ainsi que l’occasion de voir Ryan Reynolds dans un rôle sérieux et Helen Mirren dans celui d’un personnage émouvant.

Bon, on a connu de meilleures semaines côté sorties ciné, je vous l’accorde, mais il y a quand même de quoi faire ! Sinon, rassurez-vous, la semaine pro, ce sera beaucoup mieux ! 😉

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité