May 24, 2018

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 6 avril 2016

De retour avec les sélections de la semaine côté grand écran ! Au programme, un drame dans lequel la destruction est reine (Demolition), un biopic captivant sur fond de scandale politique (Truth : Le Prix de la Vérité), et de la comédie, of course, avec Les Visiteurs : La Révolution, une suite très attendue par les nostalgiques des précédents films mythiques. Pourquoi avoir choisi ces films en particulier ? Je vous l’explique tout de suite !

On commence par Demolition avec Jake Gyllenhaal et Naomi Watts en tête d’affiche. Un peu comme dans Southpaw (La Rage au Ventre pour la version française), Jake Gyllenhaal incarne ici un homme qui vient de perdre sa femme et essaye, non pas sans difficultés, de reprendre le contrôle de sa vie. Mais le caractère de son nouveau personnage est très différent. Davis est un homme dépourvu de toute émotion humaine naturelle. Il est indifférent. Le choc de la mort de sa femme dans un tragique accident de voiture l’a précipité dans une certaine forme d’hibernation émotionnelle. Grâce à l’aide d’une employée d’une société de distributeur automatique et de son jeune fils, Davis va s’efforcer de faire son deuil à sa manière, empruntant des chemins qui lui sont propres pour retrouver goût à la vie et sortir de cette apathie. Etape numéro 1 : détruire… pour mieux reconstruire ensuite. Le drame est signé Jean-Marc Vallée, le réalisateur du superbe Dallas Buyers Club. Entre chagrin et joie de vivre, le film ne devrait pas (à l’inverse de Davis) vous laisser indifférent.

Toujours dans la catégorie drame, il y a aussi Truth : Le Prix de la Vérité, un biopic avec Robert Redford et Cate Blanchett qui se penche sur un moment sombre de la carrière de Mary Mapes, journaliste et productrice pour la chaîne télé CBS, et de son présentateur-star, Dan Rather. Encore un film qui rend hommage aux journalistes, me direz-vous. Pas vraiment. Ici, au contraire des journalistes d’investigation de Spotlight, acclamés comme des héros, Mary Mapes et son équipe ont été trainés dans la boue après avoir sorti une affaire qu’ils n’ont pas réussi à prouver de manière irréfutable. Il s’agit de l’un des plus gros scandales ayant touché le milieu du journalisme. Pendant la campagne électorale du Président de l’époque George W. Bush, visant un deuxième mandat, Mary Mapes et son équipe pensent détenir LE scoop : le candidat aurait déserté à l’époque pendant son service militaire. La chaîne sort rapidement l’affaire. Trop rapidement, car peu de temps après, la véracité de l’information est remise en question et l’équipe peine à trouver des preuves solides pour confirmer sa théorie. Une erreur qu’on ne leur pardonnera pas et qui marquera la fin de leur carrière. Ils ont voulu faire éclater la vérité et en ont payé le prix, ce sont aussi les risques du métier.

Et pour finir sur une note plus légère (quoique… pas sûr qu’on puisse qualifier de léger l’humour du film en question), cette semaine sort en salles la suite des aventures du comte de Montmirail et de son serviteur Jacquouille dans Les Visiteurs : La Révolution. Si vous êtes un connaisseur, vous vous souviendrez peut-être qu’à la fin des Visiteurs 2, le duo se retrouvait effectivement encore une fois à la mauvaise époque : celle de la Révolution française. Le film reprend donc l’histoire là où elle s’était arrêtée. Enfin presque, parce que ce que beaucoup ignorent, c’est qu’un autre film est sorti entre temps, celui des Visiteurs en Amérique, mais il vaut mieux prétendre qu’il n’a jamais existé vu le résultat. Et quoi de mieux que de nous offrir une belle suite digne de ce nom pour se faire pardonner cette offense ? Jean Reno et Christian Clavier ré-affrontent donc les couloirs du temps mercredi, 18 après le deuxième film, et on va enfin pouvoir découvrir comment le château des Montmirail a fini entre les mains des descendants de Jacquouille.

Et si vous n’êtes pas fan du style des Visiteurs et que vous avez quand même envie d’une comédie, vous pouvez toujours vous rabattre sur celle de Mickaël Youn et de Michèle Laroque : Le Fantôme de Canterville, un film dans lequel les fantômes vont avoir bien du mal à effrayer leurs nouveaux locataires. Sur ce, bon film et à la semaine prochaine !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité